Accusé de viol, Neymar (27 ans) traverse une zone de turbulences sans précédent. Tout le Brésil ne parle que de cette affaire alors que la Seleção prépare la Copa América sur ses terres. Des journaux aux télévisions, tout le pays en parle, avec des détails plutôt sordides rendus publics alors que l’instruction est toujours en cours. La star brésilienne devrait prochainement être entendue par la police brésilienne pour s’expliquer.

Cette affaire de mœurs a en tout cas déjà des répercussions sur l’image de l’attaquant du Paris SG. Son équipementier Nike, qui l’accompagne depuis l’adolescence, s’inquiète des retombées futures pour son client. En attendant d’avoir le fin mot de l’histoire pour se positionner. « Que son nom soit associé à quelque chose d’aussi grave ne peut pas ne pas déranger le PSG et les sponsors du joueur », explique l’avocat Didier Poulmaire, spécialisé dans le sport, dans L’Équipe du jour.

Le Real préfère Mbappé

Mais le club de la capitale et les partenaires commerciaux du joueur ne sont pas les seuls à être concernés. Le Real Madrid, intéressé par le natif de Mogi das Cruzes depuis de longs mois, s’est visiblement refroidi suite à ces affaires. As explique que les récentes enquêtes d’opinion auprès des socios merengues ont convaincu Florentino Pérez de ne pas se lancer à l’assaut de l’international auriverde (96 sélections, 60 buts).

Si on est convaincu par son football et son jeu, on l’est beaucoup moins par sa vie privée jugée « polémique », explique le quotidien sportif espagnol. As précise d’ailleurs que la Casa Blanca surveillera davantage l’évolution du dossier Kylian Mbappé (20 ans) du côté du PSG que le Paulista. Qu’en dira le FC Barcelone, son ancien club, qui pensait à le rapatrier sur les conseils de Lionel Messi en personne ? Cette nouvelle affaire pourrait donc coûter très cher à Neymar.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10