La revanche de l’ex. Mohamed Salah (25 ans) n’a laissé aucune chance mardi soir à l’AS Roma, son ancien club, en demi-finale aller de Ligue des Champions. Le feu follet de Liverpool a réalisé une prestation XXL sur la pelouse d’Anfield, avec deux buts et deux passes décisives au compteur, participant plus qu’activement au large succès des siens (5-2). Forcément, son manager Jürgen Klopp était aux anges en conférence de presse d’après-match.

« Son premier but est un coup de génie, il en a marqué plusieurs comme ça. Le second vient d’une belle action lui aussi. Il est dans une forme incroyable. C’est un joueur incroyable et nous sommes vraiment ravis de l’avoir. Quel joueur ! », a apprécié le manager allemand face aux journalistes. D’ailleurs, c’est après la sortie de l’Égyptien que les Reds ont piqué du nez, concédant les deux buts des Giallorossi en fin de match. C’est dire l’influence de l’ancien Bâlois sur son équipe.

Les observateurs sont dithyrambiques. Steven Gerrard, légende liverpuldienne, considère tout bonnement que le n° 11 des Scousers est actuellement le meilleur joueur du monde. « Il est sans l’ombre d’un doute le meilleur joueur de la planète aujourd’hui », a lancé l’ancien international anglais sur le plateau de la chaîne de télévision BT Sport pour laquelle il est désormais consultant. Un sacré hommage. Stevie G n’est d’ailleurs pas le seul à penser de la sorte.

Gerrard et Fowler n’ont aucun doute : Salah mérite le Ballon d’Or !

Robbie Fowler n’a pas non plus tari d’éloges au micro de la radio BBC 5. « C’est un joueur phénoménal. La forme et la confiance qu’il affiche en ce moment, avoir la classe et le style pour marquer ce genre de buts en dit tout simplement long sur le niveau du joueur. C’est de lui dont nous parlions avant le match et il a été à la hauteur du rendez-vous », a apprécié l’ex-buteur du club de la Mersey avant de lâcher. « Peu importe le prix de joueur de l’année en Angleterre, donnez-lui simplement le Ballon d’Or ! ».

Statistiques à l’appui, le débat risque de durer, surtout si Liverpool se qualifie bel et bien pour la finale de C1 à Kiev. Outre l’impression de facilité et de vertige laissée aux adversaires, aux spectateurs et aux supporters, le Pharaon ajoute des statistiques impressionnantes cette saison. Il pointe désormais à 43 buts toutes compétitions confondues en 47 matches. Il est devenu le meilleur buteur de Liverpool sur une saison de LdC, à égalité avec Roberto Firmino (10 réalisations).

Et le natif de Najrij ne se contente pas que de marquer. Il a également déjà délivré 13 passes décisives à ses partenaires depuis le début de l’exercice. Des chiffres qui le placent parmi le gotha mondial, aux côtés de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et un cran au-dessus de Neymar, qui a dû rater une bonne partie de la saison pour cause de blessure. Où s’arrêtera Mohamed Salah ? Bien malin qui peut répondre à cette question...