Surprenant dauphin du Paris Saint-Germain la saison dernière, le LOSC retrouve la Ligue 1 dimanche. Les Dogues vont recevoir le FC Nantes à 15 heures au stade Pierre Mauroy. Forcément, les attentes seront nombreuses autour de l’équipe entraînée par Christophe Galtier. L’entraîneur français a tenu justement à mettre les choses au clair après une année aboutie et le début de ce nouvel exercice 2019-20. « Je m’interdis de revenir sur la saison dernière. Elle est passée, elle a été très agréable pour tout le monde. Mais c’est fini pour moi depuis le 1er juillet. Il ne faut pas comparer et ressasser les bons moments ». D’autant que la formation nordiste a pas mal évolué durant l’intersaison.

Gatlier juge le mercato lillois

Ce qui n’a pas surpris l’ancien coach de l’ASSE. « Ce qui est arrivé était prévu. Je savais qu’il y aurait autant de mouvements. C’était très clair avant la fin de saison dernière que des joueurs allaient partir ». Et le LOSC a travaillé pour les remplacer durant cet été. Victor Osimhen, Benjamin André, Domagoj Bradarić ou encore Yusuf Yazici sont notamment arrivés à Lille. Des noms pas forcément connus par le public. « C’est à nous et à moi de les faire découvrir au grand public. Le travail réalisé en amont a été bien fait. Le projet du club n’est pas d’aller chercher des joueurs confirmés que tout le monde connaît déjà. Notre projet est d’aller chercher des joueurs à fort potentiel pour ne pas les payer cher et il faut aller les chercher avant les autres. Ce ne sont pas des paris, mais des choix faits sur des profils précis. C’est le projet du club ».

Il poursuit : « Oui, les profils correspondent à ce que je voulais. Ça a mis du temps car on était lié au timing du mercato. Les transferts de Rafael Leão (AC Milan) et de Nicolas Pépé (Arsenal) sont arrivés tard dans la préparation. Mais d’un autre côté, il aurait été difficile voire impossible d’acheter sans avoir eu les ventes de ces deux joueurs ». Ce qui a permis de mettre la main sur un élément comme Yazici, acheté pour 16,5 M€ plus un intéressement de 20% sur une future revente à Trabzonspor. Un prix qui peut mettre la pression à la recrue lilloise. Mais Christophe Galtier a voulu justement lui enlever ce poids en conférence de presse.

Des départs encore à prévoir ?

« Thiago Maia est arrivé il y a deux ans et il sortait d’un titre olympique avec le Brésil. Quand il y a un montant élevé, automatiquement la lumière est plus sur ce joueur. C’est pareil pour Yazici. Avec le montant, il y a un focus qui est fait sur lui. Il arrive en plus juste derrière Nicolas Pépé (...) Mais Yusuf n’a pas le même profil que Nicolas. Ce qui était valable en termes de montant il y a quelques années ne l’est plus aujourd’hui. Ça s’envole. Il n’y a aucune pression à mettre à Yusuf, il est là pour remplacer Nicolas Pépé numériquement et non à son poste. C’est un profil que nous n’avions pas et qu’il était important d’avoir aux yeux de tous ». Malgré tout, pour certains, le LOSC s’est affaibli durant l’intersaison.

« Non ! Nous avons plus de certitudes aujourd’hui car nous avons l’ossature de la saison passée. La question, c’est à quel niveau nous serons en ce début de saison (...) Ce qui est sûr, c’est qu’on ne sera pas au niveau où on était au mois de mars et avril. Avant cela, il y avait eu sept mois de travail. Je suis satisfait de l’effectif que j’ai à ma disposition. Il y a eu des départs importants et des joueurs sont arrivés, à fort potentiel. Il y a eu de l’argent investi sur ce mercato. Il est possible que ça puisse encore bouger, car à l’inverse des Anglais nous allons pouvoir recruter jusqu’au 2 septembre ». Cela pourrait encore bouger dans le sens inverse. Des départs ne sont pas à exclure. Adama Soumaoro pourrait être concerné. « Je ne sais pas (si Soumaoro va rester). Mais c’est pareil pour 10 ou 12 autres joueurs de l’effectif. Tout est possible (...) Pour l’effectif, on verra le 2 septembre ». Le rendez-vous est pris !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10