On le sait, le contexte économique n’est pas favorable aux clubs de Ligue 1, lesquels ont pour la plupart des difficultés au moment de sortir le chéquier sur le marché des transferts. Une situation qui perdure, et qui va une nouvelle fois marquer le mercato estival à venir. De fait, les écuries tricolores vont à nouveau chercher des bonnes affaires à saisir, avec des éléments en fin de contrat, des joueurs à la recherche de nouveaux challenges, certains relégués à l’échelon inférieur, voire d’autres actuellement au placard. Petit tour d’horizon des bonnes opportunités à saisir.

- Les joueurs en fin de contrat

Denrée toujours appréciée des dirigeants de clubs, les joueurs en fin de contrat auront évidemment la cote sur le marché des transferts français. Valeur sûre de la Ligue 1, dont il écume les pelouses depuis 2007, Cheikh M’Bengue ne manquera certainement pas de courtisans. Le latéral gauche révélé à Toulouse puis passé par le Stade Rennais reste un membre incontournable de la L1, comme le prouvent ses quelques 21 titularisations cette saison. Même chose pour Henri Bedimo qui, au même poste, fait figure d’excellente affaire. Après trois saisons à Lyon, le Camerounais n’a pas été prolongé, mais reste un élément sur qui la grande majorité des clubs français rêveraient de se reposer. Selon L’Équipe, le FC Nantes de son ancien entraîneur René Girard se serait déjà positionné. Difficile de ne pas penser à Jérémy Pied dans cette catégorie, lui qui s’est révélé cette année en qualité de latéral, aussi à l’aise couloir gauche que côté droit, faisant partie intégrante du magnifique parcours réalisé par l’OGC Nice. L’Équipe évoquait notamment une piste à l’AS Saint-Étienne pour l’ancien Gone. Membre important du FC Lorient, Yann Jouffre fait lui aussi ses adieux au Moustoir, mais devrait poursuivre dans l’Hexagone, où le FC Nantes et le FC Metz lui font les yeux doux. Enfin, dans cette liste évidemment non-exhaustive, peuvent aussi figurer Jussiê ou Adrien Regattin. Ce dernier, après avoir participé au maintien de Toulouse en Ligue 1, a fait savoir qu’il quittait la Ville rose. Le milieu offensif, auteur d’un but et trois passes décisives cette saison, peut constituer une solution pour bien des formations de l’élite.

- Des joueurs relégués

Évidemment, un club relégué devient une proie pour des formations maintenues dans l’élite. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, une écurie reléguée a besoin de vendre et peut voir ses éléments majeurs changer d’air. À Reims, difficile d’imaginer Aïssa Mandi rester en L2, alors que le défenseur central et capitaine valeureux a prouvé qu’il avait sa place au plus haut niveau français. L’international algérien dispose d’ailleurs de nombreuses touches, avec des intérêts de Rennes, Bordeaux, Saint-Étienne, et Middlesbrough. Toujours à Reims, l’attaquant Nicolas De Préville est suivi par Lille, Rennes, Nantes, ou encore Angers selon le quotidien national. Le Gazélec pourrait lui aussi voir certains cadres s’en aller, et c’est ainsi que les Khalid Boutaïb, Grégory Pujol, et autre Mohamed Larbi risquent de mettre les voiles. Mais la L1 pourrait aussi regarder du côté de l’étranger, et notamment de l’Angleterre, où Newcastle et Aston Villa ont été relégués en Championship. Les Magpies, ancien paradis des Français, pourraient ainsi se séparer d’éléments tels que les attaquants Emmanuel Rivière (Montpellier serait intéressé selon le Midi Libre) et Yoan Gouffran, le milieu de terrain Henri Saivet en échec depuis son arrivée à l’hiver, ou bien encore le latéral gauche Massadio Haïdara. Un joueur comme Jordan Veretout, qui a connu bien des déboires avec Aston Villa cette saison, pourrait aussi intéresser en France.

- Des joueurs en quête d’un nouveau défi

Mais il n’y a pas que des situations contractuelles favorables ou des coups du sort qui peuvent servir d’arguments, et l’envie d’un joueur de changer d’air constitue aussi un argument majeur au moment de saisir une bonne affaire. Promu en Ligue 1 avec le FC Metz, Yeni N’Gbakoto (24 ans) a laissé entendre qu’il souhaitait se lancer un nouveau challenge. Auteur d’un beau double-double en Ligue 2 avec 12 buts et 11 passes décisives, celui qui n’avait pas brillé en Ligue 1 sous les couleurs mosellanes au cours de la saison 2014-2015 voudra cette fois prouver qu’il a le niveau pour bien figurer dans l’élite. Toujours en Ligue 2, Gaëtan Laborde se pose des questions. Avec 8 buts du côté de Clermont, l’attaquant va revenir de prêt à Bordeaux, mais ne ferme pas la porte à un départ comme il nous l’a fait savoir. Contexte différent, mais envie d’ailleurs sans doute aussi pour Mevlut Erding. Prêté six mois à Guingamp, l’ancien Sochalien et Parisien a trouvé le temps d’inscrire 4 buts, bilan somme toute correct. Son club de Hanovre, relégué en D2 allemande, a déjà fait savoir qu’il ne voulait plus de lui. Avis aux amateurs.

- La Ligue 2, terre de talents

On a évoqué plus haut des joueurs de Ligue 2 ayant déjà plus ou moins concrètement manifesté leurs envies de départ. Mais d’autres qui n’ont pas évoqué le sujet seront tout de même courtisés dans les semaines et mois à venir. Champion, Nancy compte dans ses rangs pas mal d’espoirs qui semblent déjà promis à un avenir radieux au plus haut niveau. Les Youssef Aït-Bennasser (19 ans, dans les petits papiers de Lille, Monaco et de bien des clubs à l’étranger), Arnaud Lusamba (19 ans), Modou Diagne (22 ans, pisté par l’ASSE et plusieurs clubs de L1), et Clément Lenglet (20 ans) feront parler d’eux. Meilleur joueur et meilleur buteur avec 21 réalisations au compteur, Famara Diedhiou aura encore un an de contrat avec Clermont. Mais le joueur de 23 ans risque bien d’attiser la convoitise. Même chose pour le Havrais Lys Mousset, auteur de 14 buts à seulement 20 ans, et dont la direction a fait savoir qu’il n’était pas forcément intransférable, ouvrant la porte à une rentrée d’argent non-négligeable. Même chose pour Issam Chebake, qui plaît en L1. Une pensée aussi pour Anatole Ngamukol, l’attaquant du Red Star, qui ne laisse pas indifférents Bastia et Guingamp.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10