Paris empoisonne la vie de l’AS Monaco. Les pensionnaires du stade Louis II doivent faire face aux multiples assauts du PSG pour deux de ses joueurs. Il s’agit de Kylian Mbappé, qui a donné sa préférence aux Franciliens malgré l’intérêt du Real Madrid, de Manchester City et du Barça, et de Fabinho, qui a des envies d’ailleurs. Pour l’un comme pour l’autre, le club de la Principauté doit encore tenir quinze jours, puisque le mercato d’été ferme ses portes le 31 août à minuit en France. Une situation à laquelle est désormais habituée Leonardo Jardim qui a perdu plusieurs éléments de son équipe ces dernières saisons. En conférence de presse ce mercredi matin, l’entraîneur portugais est revenu sur sa gestion de Kylian Mbappé.

Jardim veut protéger Mbappé

Dimanche face à Dijon, la pépite tricolore a pris place sur le banc. Un choix fort de la part de Jardim alors que le jeune homme ne jure que par Paris et que son cas agace le vestiaire de l’ASM. Cela a été interprété de différentes manières. Pour certains, il s’agissait d’un désir d’éviter une blessure d’un joueur à forte valeur marchande. Pour d’autres, c’était la volonté de protéger le joueur face à toute la pression qui l’entoure. Enfin, quelques-uns ont même parlé d’une punition. Jardim a été clair sur le sujet.Ses propos sont relayés par L’Équipe « On n’a jamais eu l’habitude de punir notre joueur. Ce n’est pas le mot adapté. C’est plutôt pour le protéger. Avec toutes ces choses autour d’un gamin de 18 ans, c’est notre responsabilité de le protéger de l’orage autour de lui. C’est une décision du club. Ça veut dire moi, Vadim (Vasilyev), et le directeur sportif. C’est notre décision pour le joueur, le groupe, le club ».

Il poursuit : « Je suis toujours pour protéger les joueurs qui ont besoin de l’être. Ma philosophie, c’est de jouer avec des joueurs qui sont disponibles à 100 % pour le groupe. Kylian n’est pas à 100%, il n’est pas en forme en ce moment. C’est normal, si un autre journal vous propose 15 fois votre salaire, vous taperez moins bien sur votre ordinateur... Un mercato, c’est 20% pour acheter et vendre, 80% pour mettre le bordel dans la maison des adversaires, c’est stratégique ». Le PSG appréciera. Quoi qu’il en soit, le club et surtout l’équipe passent avant tout pour Jardim qui n’a pas peur de jouer sans Mbappé. « On a joué sans Martial, Kondogbia, lors des saisons précédentes, et là on doit jouer sans Bernardo Silva, Bakayoko, Mendy, c’est toujours comme ça. Jouer bien avec ceux qui restent, c’est la mentalité de travail. Je suis ici depuis longtemps, je n’ai jamais pleuré parce qu’un jouer est blessé ou parti. J’entends beaucoup ce discours chez les autres mais pas chez nous ».

Fabinho, une gestion différente

Contrairement au Français, Fabinho a été aligné face au DFCO dimanche dernier. Pourtant, le Brésilien est aussi potentiellement sur le départ. Mais l’entraîneur des Monégasques a une gestion différente pour lui. « Fabinho c’est une autre mentalité. Ce n’est pas le premier mercato où on parle de lui, il gère bien cette musique, ça parle beaucoup et après c’est fini. Je comprends toutes les choses mais il faut faire attention : quand un joueur arrive, il peut accepter ou refuser un contrat. Après, quand il a signé, ce n’est pas pour dire ensuite que le contrat n’est plus valable car il est arrivé à un autre niveau (...) Je comprends qu’il puisse vouloir partir. Je suis une personne qui connaît bien le foot ».

Fabinho voudrait rejoindre la capitale pour s’offrir plus de chances de participer au Mondial avec la Seleção. Mais il ne fait toujours pas de la liste de Tite. Ce que son coach a du mal à comprendre. « Je ne comprends pas pourquoi il n’est pas sélectionné avec le Brésil. Ça ne date pas d’aujourd’hui mais de 6 ou 7 mois. Ce n’est pas moi qui choisis ». Habitué à se faire piller durant le mercato, Leonardo Jardim prend les choses positivement. Mais il explique que les joueurs qui veulent partir ont parfois des regrets. « Quand un joueur part, les quinze premiers jours ou les premiers mois, tout est joli. Aujourd’hui il y a des joueurs qui sont partis de Monaco et qui si je le rappelais reviendraient. C’est le cas pour 3 ou 4 joueurs. Ce sont des opportunités, mais ils ne reviendront pas car nous en avons d’autres ici ». Kylian Mbappé et Fabinho savent à quoi s’en tenir.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10