La Ligue 1 découvre cette saison de nombreux jeunes talents prometteurs, de Maxime Lopez (Olympique de Marseille) à Kylian Mbappé (AS Monaco) en passant par Ismaïla Sarr (FC Metz) et autres Mouctar Diakhaby (Olympique Lyonnais), Joris Gnagnon (Stade Rennais) ou encore Nicolas Pépé (Angers) et Steven Mounié (Montpellier). Yann Karamoh est à placer dans cette catégorie. À tout juste 18 ans, pour sa première saison dans l’élite, l’attaquant impressionne avec le Stade Malherbe de Caen. Son style tout en percussion, en technique et en puissance lui permet de briller sur l’aile droite de l’attaque normande.

Ajoutez à cela des statistiques intéressantes (5 buts et 3 passes décisives en 26 apparitions) et vous comprendrez pourquoi il commence à attirer les regards. Caen commence d’ailleurs à s’inquiéter au regard de la situation contractuelle du joueur. Son contrat prend fin en juin 2018. Et à en croire les informations de L’Équipe, il n’a toujours pas signé de prolongation et les discussions semblent compliquées. Une tendance confirmée par le directeur général du club caennais Xavier Gravelaine au micro de France-Bleu Normandie ce lundi. « Il s’était engagé et là il remet en cause », a regretté le décideur du SMC avant d’en remettre une couche.

L’exemple Kanté ou un départ anticipé ?

« Je ne veux pas rentrer dans la polémique, mais je souhaite le garder. Il reste un an de contrat. On lance des jeunes. Après, c’est à eux de choisir ». Il lui a ensuite glissé un petit conseil, fort d’un exemple récent. « N’Golo Kanté avait choisi de prolonger et de rester un an de plus et on voit où il en est », a-t-il lâché. La balle est donc dans le camp du jeune homme. En décembre dernier, il se confiait à Ligue1.com sur ses débuts et ses ambitions. « Quand j’ai de l’espace, j’essaye d’en tirer profit. J’aime jouer sur ma vitesse, éliminer mes vis-à-vis et démarrer les attaques. Je veux prendre du plaisir sur et en dehors du terrain », confiait-il avant d’ajouter.

« Je m’amuse et je veux continuer comme ça, je n’ai pas changé et je ne pense pas changer. Ce qui est important pour moi, c’est de prendre du plaisir, de jouer, d’apprendre et, peut-être un jour, atteindre le haut niveau, mais, à mon âge, je suis très heureux d’être là où je suis », expliquait-il. Suivra-t-il l’exemple de Kanté, aujourd’hui star à Chelsea, ou tentera-t-il directement sa chance dans un club plus huppé en L1 ou ailleurs ? Des questions qui animeront à n’en pas douter l’été caennais.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10