Le Stade Rennais, le FC Nantes, les Girondins de Bordeaux ou encore l’AS Monaco : tous ont terminé derrière le Nîmes Olympique cette saison. Promu en Ligue 1 l’an dernier, l’écurie entraînée par Bernard Blaquart a terminé l’exercice 2018-2019 à la neuvième position du classement (53 points). Le tout en proposant un football souvent intéressant. De quoi attiser les convoitises donc après une saison plus que satisfaisante. Et plusieurs éléments sont suivis avec attention cet été 2019. En tête de liste, on retrouve Anthony Briançon. Interrogé par Le Midi Libre, le défenseur avait confié au sujet de son avenir. « Je suis 100 % nîmois, j’ai encore 2 ans de contrat et je ne partirai pas pour partir, même si j’ai eu des opportunités. Mais on ne sait pas de quoi demain sera fait… ». Le joueur se poserait toutefois des questions au sujet de son avenir et si une offre arrivait, il en discuterait avec ses dirigeants, nous a-t-on fait savoir, lui qui est sollicité par Rennes et Marseille. D’après nos informations, une proposition financière importante d’un club russe est en préparation et pourrait arriver dans les mains du défenseurs assez rapidement.

Toutefois, Nîmes, par la voix de son directeur sportif Laurent Boissier, a exclu un départ pour le moment dans les colonnes de La Provence .« Anthony Briançon n’est pas transférable ». Même son de cloche concernant Renaud Ripart, courtisé par des écuries espagnoles et par Strasbourg. Mais les Crocos espèrent faire prolonger cet élément polyvalent, qui souhaite une belle revalorisation salariale pour continuer l’aventure nous a-t-on fait savoir. Toujours au niveau des prolongations, le NO espère aussi boucler celle d’Antonin Bobichon selon La Provence. Un joueur qui sera en fin de contrat dans un an, soit en juin 2020. Lié à Nîmes jusqu’en 2022, Téji Savanier va arriver à un tournant de son aventure. Le milieu, auteur d’une très belle saison en Ligue 1 (6 buts et 13 passes décisives), a été lié à l’ASSE. Mais c’est surtout Montpellier, son club formateur, qui souhaite le récupérer. « C’est un joueur qui fait partie d’une liste en cas de départ d’Ellyes Skhiri. Cela ne pourra se faire que si lui a envie de revenir dans son club formateur et qu’il le clame haut et fort », avait confié Laurent Nicollin.

Plusieurs départs cet été 2019 ?

Si le joueur souhaite revenir au MHSC, Nîmes ne serait pas forcément ouvert à un départ, encore moins chez le voisin montpelliérain. Pourtant, selon nos informations, un départ à Montpellier est envisageable. Un club qui est tout proche de boucler l’arrivée de Jordan Ferri. Prêté au NO six mois, le Lyonnais devrait poursuivre sa carrière au sein du club de la Paillade, où un contrat de trois ans l’attend. Egalement prêté aux Crocos, Baptiste Guillaume va retourner à Angers, qui devrait le prêter de nouveau. Prêté par Bordeaux, Paul Bernardoni a donné entièrement satisfaction. Un nouveau prêt pourrait être envisagé. D’autres sources indiquent, en revanche, que le gardien ne souhaiterait pas être encore prêté. Rennes, Nantes et Montpellier auraient aussi un œil sur la situation de l’international espoirs. Enfin, plusieurs éléments pourraient bouger devant. En fin de contrat à Nîmes, Rachid Alioui est dans le viseur du SCO d’Angers. Sada Thioub, lui, est suivi par des clubs français et turcs d’après Le Midi Libre.

En Angleterre, Aston Villa et Nottingham Forest seraient aussi sur le coup. Denis Bouanga, lui, se pose des questions sur son avenir lui qui a des touches en France comme à l’étranger. Enfin, Umut Bozok pourrait aussi s’en aller durant cette intersaison. Moins utilisé cette saison, l’attaquant a évoqué son avenir dans les colonnes du Républicain Lorrain. « Nîmes ne m’a pas vraiment fait part de sa confiance pour la saison prochaine. (...) Si c’est compliqué, on partira sur autre chose. J’aimerais un club qui pratique un jeu de possession, une équipe portée vers l’attaque qui aime avoir le ballon, même si je suis ouvert à tous styles de jeu. Je suis un joueur généreux sur le terrain, je peux m’adapter. J’aimerais être fixé le plus rapidement possible. Pour que je puisse faire la préparation avec mon futur club. Mais si je dois reprendre avec Nîmes, ce ne sera pas un problème. Il faut savoir faire le dos rond. » Bozok a été lié à Brest, promu en L1. Selon nos informations, il bénéficie d’intérêts prononcés de clubs de Ligue 2. Victime de son succès, Nîmes devra réussir à bien négocier un été 2019 très animé.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10