Avec 40 points, l’AS Nancy Lorraine a fait une grande partie du chemin vers le maintien en Ligue 1. De quoi envisager l’avenir sereinement. Enfin presque... L’Est Républicain révèle en effet qu’une fois la survie du club parmi l’élite mathématiquement consolidée, le plus dur commencera pour les Lorrains. Entre les joueurs en fin de contrats et les éléments prêtés devant retourner dans leurs clubs d’origine, le quotidien régional annonce que les pensionnaires de Marcel Picot pourraient perdre pas moins de 11 joueurs.

Pour certains, la messe est déjà dite. On pense à Jean Calvé (27 ans), Reynald Lemaître (28 ans) ou encore à Bakaye Traoré (27 ans), dont les baux expirent le 30 juin. Le premier n’entre plus vraiment dans les plans de Jean Fernandez et le second souffre de l’émergence du prometteur Massadio Haïdara (19 ans). Quand au troisième larron, ses belles performances (5 buts sur les 4 derniers matches de L1) devraient lui permettre de rallier un club plus huppé (l’OM et le Milan AC seraient intéressés). Enfin, Rémi Pillot (21 ans), prometteur gardien de but, n’a jamais eu sa chance et compte aussi aller voir ailleurs. D’autres devraient eux aussi quitter la Lorraine sans que la formation de Jacques Rousselot ne cherche à les retenir.

On pense par exemple à Mustapha Bayal Sall (26 ans, prêté par l’ASSE) et Jung jo-gook (27 ans, prêté par l’AJA), pas spécialement utilisés depuis leurs arrivées en prêts. En revanche, le staff nancéien devrait tout faire pour tenter de conserver Sébastien Puygrenier (30 ans, prêté par le Zenit), Salif Sané (21 ans, prêté par Bordeaux), Thomas Mangani (24 ans, prêté par Monaco), Daniel Niculae (29 ans, prêté par Monaco) et Yohan Mollo (22 ans, prêté par Granada) qui donnent entière satisfaction. Pour les deux derniers, l’entreprise ne sera pas de tout repos, pour des raisons financières principalement. L’ASNL saura-t-elle parvenir à ses fins ? Dans le cas contraire, les clubs à la recherche de joueurs abordables savent où aller piocher cet été...