Cet hiver, l’Olympique de Marseille est plutôt sage sur le mercato puisqu’aucun mouvement n’est à déclarer alors qu’on se rapproche de la fin du marché hivernal. Pourtant, le club phocéen doit gérer deux dossiers concernant les départs et les prolongations de contrat de joueurs qui arrivent au terme de leur bail dans moins de six mois et qui sont donc désormais autorisés à négocier et à signer des contrats avec leur nouveau club qu’ils pourront rejoindre en juillet 2018. C’est notamment le cas du défenseur Rolando (32 ans).

« Il sait ce que je pense de lui, Rolando est un joueur très très important, sous côté à mon avis même si j’ai dit qu’Adil Rami était le patron de la défense. C’est un joueur expérimenté, qui a joué dans plusieurs championnats, c’est un roc, et en plus c’est un mec bien. Ce serait une bonne chose de le prolonger quelques années pour encadrer les jeunes et pour continuer ses performances sur le terrain », a ainsi déclaré l’entraîneur phocéen, qui a titularisé Rolando 15 fois en Ligue 1 cette saison.

« J’espère qu’il va réussir, a priori, ça ne sera pas chez nous »

Sauf que les ennuis ne s’arrêtent pas ici. En effet, l’OM, qui compte beaucoup trop de défenseurs centraux (Rolando, Rami, Abdennour, Doria voire Sertic et Kamara), pense à dégraisser quelque peu cette partie de l’effectif. Non sans regret, Rudi Garcia s’est exprimé ce jeudi avant le match contre Caen (vendredi 20h45) à propos de Doria, puisque le défenseur brésilien de 23 ans ne bénéficie pas d’un grand temps de jeu et qu’il en a besoin pour développer ses qualités.

« Matheus fait ça (traduire, ndlr). J’espère qu’il va réussir, a priori, ça ne sera pas chez nous. C’est un super joueur, niveau état d’esprit et vie du groupe, comme l’était par exemple Karim Rekik. Un transfert définitif ? Pour lui, ce serait mieux, ce n’est pas vivable comme situation d’être une fois dans le groupe et trois fois non. À son âge, il faut qu’il joue, j’espère qu’il trouvera un club où il pourra jouer et montrer l’étendue de son talent », a ainsi expliqué Rudi Garcia. Matheus Doria, qui dispose de quelques touches, a donc moins de deux semaines pour trouver une porte de sortie.