Pour beaucoup, il ne fait guère de doute que Neymar quittera le PSG d’ici la fermeture du mercato estival, le 2 septembre prochain. Sous quelle forme ? C’est la grande question, mais une chose est certaine, le club de la capitale veut récupérer un maximum de liquidités. Pas pour remplir les caisses du propriétaire qatari mais bien pour réinvestir sur le marché des transferts. Aujourd’hui, plusieurs clubs européens sont suspendus au dossier Neymar, dont l’effet boule de neige sera indéniable.

Pour le PSG, il s’agira d’abord de le remplacer en recrutant au moins un élément offensif capable de jouer sur le côté gauche. A première vue, la solution adéquate pourrait bien être Philippe Coutinho, que le FC Barcelone continue de proposer au club parisien en contrepartie. Initialement, Paris s’était dit pas intéressé mais la position aurait évolué face au pourrissement de la situation avec Neymar. Avec Coutinho, le club francilien disposerait aussi bien d’une solution dans le couloir gauche que d’une option pour son milieu de terrain, le Brésilien pouvait évoluer aux deux postes.

Le cas Paulo Dybala

Le PSG pourrait surtout profiter de la rentrée d’argent attendue pour s’attaquer au dossier Paulo Dybala. L’attaquant argentin de 25 ans aurait pu rallier Tottenham dans les dernières heures du mercato anglais mais l’affaire a capoté. Sans que cela déplaise au joueur, pas forcément fan d’un départ chez les Spurs. Idéalement, Paulo Dybala souhaite rester à la Juve, mais les places sont chères et le risque existe même qu’il ne soit pas intégré à la liste de joueurs prévus pour disputer la Ligue des Champions. Avec Higuain et Mandzukic, il fait partie des attaquants mis sur le marché par la Vieille Dame. Et il est celui avec la plus grande valeur marchande.

Comme l’explique Le Parisien, le PSG réfléchit sérieusement à l’aubaine de recruter Dybala pour un prix compris entre 60 et 80 M€, bien loin des 100 M€ ou plus exigés il y a encore un an pour la Joya. Le joueur, lui, ne serait pas contre un transfert au PSG cet été, où il connaît bien Leandro Paredes. Un départ de Dybala de la Juve permettrait au club du Piémont de poursuivre son mercato 5 étoiles et de débloquer plusieurs cas en Italie.

Enfin, si l’on en croit les derniers échos venus d’Italie, la vente de Neymar pousserait aussi le PSG à recruter un gardien en la personne de Gianluigi Donnarumma. L’AC Milan avait refusé la tentative du club parisien en juin dernier, qui comprenait un échange avec Alphonse Areola. Les Rossoneri ne veulent pas du gardien français mais ne sont pas pour autant fermés à la possibilité d’un échange. Par contre, ils estiment le prix de leur gardien international à 50 M€. Une somme pour l’instant inatteignable pour Nasser Al-Khelaïfi.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10