La première partie de saison n’a pas été de tout repos du côté de Montpellier. Censé comme à son habitude voguer dans le ventre mou du championnat de France de Ligue 1, le club héraultais a déçu, au point même de longtemps jouer avec le feu dans la zone de relégation. Et s’il y a du mieux depuis quelques temps, c’est bien à la quinzième place que le MHSC passe les fêtes, avec trois longueurs d’avance seulement sur l’En Avant Guingamp, premier relégable. Une situation imprévue, et qui a visiblement donné quelques cheveux blancs à Rolland Courbis.

L’entraîneur ne s’en est pas caché, cette première partie de saison l’a particulièrement usé, et l’intéressé était même allé jusqu’à évoquer un possible départ dans les jours à venir à l’issue de la dernière rencontre disputée en Ligue 1 sur la pelouse de Nice : « Le bilan, je le fais déjà avec moi-même, mes qualités, mes défauts, la prétention de ne pas tout bien faire mais aussi celle de ne pas tout mal faire. Ce bilan sera terminé dans trois jours et les premiers qui l’auront seront Loulou et Laurent (Nicollin). Ça me parait être la moindre des choses. Voir le soutien du public, c’est sûr que ça me fait chaud au cœur. Sinon, je ne pense pas que j’aurais continué », avait-il alors lancé.

Et si, visiblement agacé et remonté, Louis Nicollin avait tenté de calmer le jeu au cours d’une conférence de presse exceptionnelle ce lundi, annonçant que le technicien de 62 ans resterait à La Mosson à l’hiver, Courbis a fini par craquer. Ainsi, dans un entretien accordé au Midi Libre, l’entraîneur a confirmé ses intentions, à savoir mettre fin à son aventure dans l’Hérault : « Je ne me sens pas d’attaque, j’arrête. Je suis toujours en réflexion, même si, c’est vrai, la tendance est à un arrêt de ma part. C’est à 75% une réelle possibilité », a-t-il ainsi affirmé, confirmant son souhait de quitter Montpellier. Courbis a également ajouté : « J’en profiterai également pour dresser une liste de choses à Laurent, qui me semble indispensables pour assurer un bel avenir à ce club qui restera dans mon cœur. Ensuite, je pars quinze jours en Italie pour me reposer et, au retour, je reprends mes activités à la radio. Mais comme j’ai toujours l’envie d’entraîner, je serai à l’écoute pour le futur. » La réponse de Louis Nicollin s’annonce savoureuse !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10