Le mercato n’est jamais avare en rebondissements. Ce lundi soir, Valentin Rongier (26 ans) semblait parti pour revenir au FC Nantes, l’Olympique de Marseille, avec qui il s’est mis d’accord depuis plusieurs jours, ayant été incapable de s’entendre avec la direction des Canaris. Ce mardi, 20 Minutes et RMC Sport nous apprennent que l’opération n’est peut-être pas morte.

En effet, les deux médias nous indiquent que les négociations entre les différentes parties ont repris ces dernières heures. Le montant des bonus, qui a fait capoter l’opération lundi soir, est notamment au cœur de ces nouvelles discussions, toujours très serrées. « Ça négocie dur », a même confié un proche du dossier à 20 Minutes. Même si le mercato a officiellement fermé ses portes lundi à 23h59, l’OM peut en effet toujours recruter le Nantais, qui est toujours sur Marseille.

L’option joueur joker

Selon l’article 213 du Réglement de la Ligue de Football Professionnel, les Olympiens - comme tous les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 d’ailleurs - ont la possibilité d’accueillir un joueur joker. « Un club de Ligue 1 Conforama ou de Domino’s Ligue 2 peut, à compter du lendemain du dernier jour de la première période d’enregistrement jusqu’à la veille du premier jour de la période d’enregistrement complémentaire, recruter un joueur dit "joker" », précise l’instance.

« Cette possibilité de recrutement exceptionnel est strictement limitée à un joueur par club et reste soumise au respect des dispositions réglementaires et conventionnelles applicables au statut du joueur », ajoutent les textes de la LFP. Seule restriction, cet élément doit disposer d’une licence joueur délivrée par la Fédération Française de Football, la LFP ou une ligue régionale, autrement dit, évoluer en France. Valentin Rongier répond à ces critères. L’OM peut donc toujours y croire. À condition, évidemment, de trouver enfin un terrain d’entente avec Nantes...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10