Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les premières informations mercato sortir du côté de l’Angleterre. Ce matin, le Daily Mirror assurait que Tottenham allait passer à l’action pour tenter d’arracher Memphis Depay à l’Olympique Lyonnais. Une rude tâche au regard de l’importance de l’international néerlandais pour le club rhodanien. Invité sur le plateau d’OL Night System sur OL TV, Juninho a pu faire le point sur les intérêts annoncés pour Depay, avec une précision de taille sur l’option prioritaire dont bénéficie Manchester United.

« C’est vrai que Manchester United a la priorité, s’ils viennent pour acheter Memphis. Pour Reine-Adelaïde, c’était la même chose avec Arsenal. Ça existe dans le foot. Mais on n’a rien reçu concernant Memphis jusqu’à présent. On est très content. Il va lui rester un an de contrat. C’est plutôt difficile la conversation dans ces cas-là. Mais je pense qu’il est vraiment heureux en ce moment à Lyon. Et je pense que Rudi est proche de lui donner le brassard. C’est le leader technique de l’équipe. On n’a pas reçu de propositions. (…) On va commencer à discuter pour une prolongation de contrat à la fin de l’année. » Lié jusqu’en 2021, Memphis Depay sera effectivement en position de force pour les négociations, alors qu’il n’a jamais caché viser plus haut en termes de standing.

« On n’a pas vraiment de leader »

Au-delà de Depay, à quel mercato hivernal s’attendre du côté de Lyon ? Juninho a révélé qu’une réunion avec Rudi Garcia, l’entraîneur, Jean-Michel Aulas, le président, Florian Maurice, responsable du recrutement, et lui-même était prévue dans la semaine à venir. Et il a clairement souligné certains manques. « On va faire une première réunion pour discuter par rapport à ça. On n’est pas sûr de beaucoup bouger sur le marché, mais certains n’ont pas le niveau qu’on pensait. Mais peut-être le récupéreront-ils bientôt. On n’a pas vraiment de leader dans le vestiaire, ni sur le terrain. Personne n’appelle les autres, pour donner du calme, etc. Mais on travaille pour ça », a-t-il d’abord lancé. Un constat implacable.

Par contre, Juninho n’a pas développé plus que cela sur les besoins identifiés. « Ce n’est pas bien de citer des noms ou des postes. Mon premier rôle, c’est d’essayer de récupérer certains joueurs. J’ai déjà parlé avec Rudi pour certains joueurs. (…) On va voir comme certains vont réagir. Certains vont avoir plus de temps de jeu, pour montrer qu’ils peuvent garder leur place. (...) On a parlé avec Rudi du match de dimanche. On est un peu inquiet concernant les blessures. (…) Il faut voir le temps de contrat, quel poste, quelles possibilités, quels joueurs veulent partir, le pouvoir économique. C’est important de garder Moussa Dembélé par exemple, qui a beaucoup d’intérêts de la part de plusieurs clubs, même s’il n’y a pas encore eu d’offre officielle. » Ce que l’on peut comprendre, c’est qu’avant de recruter de nouveaux éléments, il faudra savoir résister aux offres pour les meilleures gâchettes du club.