Un gardien, des défenseurs centraux, des latéraux, un milieu et au moins un attaquant. Voilà quelle était initialement la liste des joueurs recherchés par l’Olympique de Marseille sur le mercato. Elle a légèrement évolué ces derniers jours. La faute à deux dossiers qui sont en train d’échapper aux dirigeants phocéens. Comme nous vous l’avons relayé, Bafétimbi Gomis est proche de rallier Galatasaray, qui a sauté sur l’occasion en offrant un juteux salaire de 3,4 M€ annuels à l’attaquant de 31 ans.

Ouvert à l’idée de rester à l’OM, Gomis a été surpris par la proposition marseillaise, bien moins élevée sur le plan financier et ne portant que sur deux ans (contre trois ans pour Galatasaray). A moins d’un retournement de situation (le joueur devrait donner sa réponse à Marseille aujourd’hui), il semble définitivement s’éloigner de la Canebière. Et ne sera pas seul dans ce cas. L’autre prêté titulaire de la saison passée, William Vainqueur, vit une situation comparable.

Effort demandé à Vainqueur

Auteur d’une bonne saison, le milieu de terrain de 28 ans a envoyé de nombreuses perches aux dirigeants. Oui, il aimerait rester, oui, il s’est épanoui sous les ordres de Rudi Garcia mais non, ce n’est pas lui qui a les cartes en main. Il est en train de le vérifier puisque selon les informations de L’Equipe, la position de l’OM est claire : il ne lui sera pas offert un salaire digne de celui qu’il touche à l’AS Rome. « La volonté est là (de le garder) mais on ne peut pas faire n’importe quoi », explique une source interne au quotidien sportif.

Comme pour Gomis, Vainqueur sera obligé de concéder un effort financier s’il souhaite poursuivre l’aventure de l’OM Champions Project. La direction phocéenne semble décidée à garder une masse salariale cohérente, quitte à en frustrer certains. Le problème est qu’il faudra, en cas de non-signature de Vainqueur et Gomis, trouver un attaquant et un milieu supplémentaire. Du boulot en plus pour le déjà très occupé Andoni Zubizarreta.