Au terme d’une saison éprouvante sur le plan sportif et personnel, José Anigo a accordé une longue interview à L’Équipe dans laquelle il règle ses comptes et lave une image qu’il considère salie. « Je me suis senti sali. C’est la pire des épreuves que j’aie dû affronter dans ma carrière », a-t-il lancé avant de se féliciter de son bilan en neuf ans à la direction sportive de l’Olympique de Marseille. « Moi, je crois qu’un président, devant un tel bilan, il est heureux de son directeur sportif », a-t-il confié, affirmant qu’il reste à l’OM. « La question ne se pose plus », a-t-il lâché.

Et qu’on se le dise, il a déjà des idées bien précises sur le mercato estival de sa formation. « On sera plus à l’aise que la saison dernière mais on n’a pas gagné à l’Euromillions ! On va donc essayer de faire en priorité des joueurs français. On a besoin de remettre de la jeunesse dans l’effectif, des joueurs qui ont envie de gagner, qui ont faim de titres. On voudrait trouver des joueurs explosifs dans les couloirs, un milieu défensif, doubler le poste de latéral gauche, trouver un autre défenseur central parce qu’ils ne sont que trois actuellement (Mendes, Diawara et N’Koulou). Si Gignac reste, a priori, on ne prendra personne (au poste d’avant-centre). Jordan (Ayew) a envie de se fixer dans l’axe », a-t-il affirmé.

Le décideur olympien rêve également de pouvoir conserver ses meilleurs éléments durant l’été même s’il n’est pas dupe. « On a la volonté de garder nos cadres. Mais comme tous les clubs du monde, en fonction des offres, il est possible que l’actionnaire nous demande de vendre », a-t-il commenté avant de laisser la porte entrouverte au gros coup que L’Équipe annonce depuis quelques semaines, à savoir le goleador international auriverde Leandro Damião (24 ans, Internacional Porto Alegre). « On le connaît très, très bien. Mais il a des données économiques qu’on ne peut pas ignorer. On le suit mais pour le moment, c’est trop cher », a-t-il conclu. La piste n’est donc pas abandonnée. L’OM et José Anigo, revigorés par une saison difficile mais réussie, ne manquent pas d’ambitions !