Adrien Rabiot a bien animé le marché hivernal en France, en Espagne et Angleterre. Le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a décidé de ne pas prolonger son contrat qui prendra fin au 30 juin prochain. Dès lors, le Paris SG aurait bien aimé le céder lors de cette fenêtre histoire d’économiser six mois de salaire, mais aussi pour récupérer quelques deniers pour son joueur formé au club qui devrait finalement, sauf retournement de situation et prolongation de contrat, partir librement l’été prochain.

Longtemps en avance dans le dossier, le FC Barcelone semble quand même un peu refroidit par le joueur d’autant que les Blaugranas ont déjà bouclé le recrutement de Frenkie de Jong, une cible du... PSG. Cet hiver, Tottenham était rentré dans la danse tout comme le Bayern Munich qui, on a cru un temps, allait proposer de l’argent au club de la capitale française pour arracher le natif de Saint-Maurice (94, Val-de-Marne). Mais finalement il n’en fut rien.

Klopp et Pochettino sont toujours là

Tout est donc ouvert pour le joueur qui est libre de s’engager dès maintenant pour son futur club. Ce dimanche matin, on apprend que c’est un autre club d’Angleterre, de Londres exactement, qui pense avoir le lead dans ce dossier. Selon le Daily Mirror, Arsenal croit en ses chances. Il y a plusieurs raisons à cela et la première est son entraîneur : Unai Emery. Le Basque a travaillé pendant deux années chez les champions de France en titre et est un grand fan du milieu de terrain.

Sauf que la concurrence anglaise est rude pour le technicien espagnol. En effet, toujours selon le tabloïd, Liverpool et Tottenham sont toujours sur les rangs pour le faire signer libre. Toutefois le Basque pense avoir l’avantage sur Jürgen Klopp et Mauricio Pochettino, dont on ne connaît toujours pas le futur. Une chose est sûre la bataille des gros pour Adrien Rabiot est loin d’être terminée et elle pourrait se dénouer dans les premiers jours de l’été.