Cet hiver, dans une grande discrétion, Carlo Ancelotti et le Paris SG ont accueilli un 4e gardien en la personne de Ronan Le Crom. Une décision qui a poussé le talentueux et prometteur Alphonse Areola (19 ans) vers l’équipe réserve. Et visiblement, l’international tricolore des moins de 19 ans a saisi cette opportunité pour encore progresser (19 titularisations). « C’est comme s’il était au volant d’une Ferrari toute neuve avec le plein d’essence et qu’il commençait à savoir bien conduire », illustre son agent Franck Belhassen dans les colonnes du Parisien.

Des prestations réussies qu’il doit désormais confirmer plus haut. « Il est sur la pente ascendante. Il faudra maintenant qu’il confirme dans le monde professionnel », avance Bertrand Reuzeau, directeur de la formation au sein du club de la capitale. Au PSG ou ailleurs ? La question est posée. Alors que Nicolas Douchez a émis le souhait de partir et que Ronan Le Crom est en fin de contrat, Ancelotti décidera-t-il de le promouvoir au rang de n° 2 derrière Salvatore Sirigu ? Rien n’est moins sûr. L’hypothèse d’un prêt, en Ligue 2 sans doute, semble plus raisonnable.

« Son objectif est d’être titulaire un jour au PSG et pour cela, il faudra qu’il aille chercher du temps de jeu dans une division supérieure au CFA », annonce son représentant. Sous contrat jusqu’en juin 2016, Alphonse Areola, régulièrement supervisé par Manchester United, Tottenham ou Chelsea, devrait donc sans trop attendre aller s’aguerrir ailleurs la saison prochaine. En attendant de revenir par la grande porte ? L’avenir nous le dira.