Kevin Trapp est soulagé. Prêté la saison dernière à l’Eintracht Francfort où il a été très performant, l’Allemand était revenu la tête basse à Paris. Conscient de n’être considéré que comme une doublure d’Alphonse Aerola, Trapp s’inquiétait de devoir repartir pour une saison parisienne à faire banquette. Heureusement pour lui, le PSG et l’Eintracht sont parvenus hier à se mettre d’accord pour un transfert oscillant entre 7 M€ et 8 M€, sans compter les bonus.

Une bonne nouvelle pour l’international germanique qui souhaitait mettre toutes les chances de son côté en vue de l’Euro 2020. En revanche, Alphonse Areola risque de cogiter pendant quelque temps. Avec le départ entériné de Trapp, l’international français n’a plus de concurrent pour lui contester sa place de numéro un dans les cages parisiennes. Mais cette situation pourrait ne pas durer. Arrivé cet été, le Polonais Marcin Bulka est venu, a priori, pour être le numéro 3. Quelles sont donc les intentions du PSG : recruter une doublure ou remettre Areola sous la pression d’un concurrent de taille ?

Certains au PSG veulent installer Areola en n°1

Dans leurs colonnes du jour, L’Équipe et la Gazzetta dello Sport n’ont pas tardé à dégainer. Sans surprise, le nom de Gianluigi Donnarumma (20 ans) est revenu sur le devant de la scène. Car ce n’est un secret pour personne : Leonardo apprécie énormément le profil du jeune portier de l’AC Milan. Fin juillet, avant même que le départ de Trapp ne soit acté, l’intérêt du directeur sportif parisien pour le Transalpin était toujours intact. Trapp parti, Paris va-t-il passer à nouveau à l’action pour le Rossonero ?

Pas si sûr. L’Équipe indique pour sa part qu’une réflexion en interne au sein du PSG pousserait à donner vraiment sa chance à Areola et donc à engager un second couteau. Cependant, La Gazzetta fait savoir de son côté que si le PSG revoit son offre à la hausse pour Donnarumma (Milan avait repoussé une approche de 50 M€), les Lombards ne retiendront pas leur joueur. Un scénario largement envisageable, même le tarif évoqué laisse penser que seule une rentrée d’argent liée au départ de Neymar pourrait permettre au champion de France de passer la seconde. À suivre.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10