« J’ai demandé à ce que Thiago reste et Thiago va rester. Les dirigeants m’ont assuré qu’il restera au moins jusqu’au moins de juin ». Le 29 janvier dernier, Claudio Ranieri, l’entraîneur de l’Inter Milan, se montrait particulièrement confiant sur l’issue du dossier Thiago Motta. Deux jours plus tard, le milieu de terrain s’engageait avec le Paris Saint-Germain. Que s’est-il passé entretemps ? L’agent du joueur est revenu sur les heures qui ont précédé ce surprenant transfert.

« Ranieri a tout fait pour garder Thiago Motta. C’est le joueur qui a voulu quitter l’Inter. Ranieri a cherché à s’opposer à la vente de Thiago Motta jusqu’au dernier jour du marché. La volonté absolue du joueur de quitter l’Inter a été décisive pour convaincre Moratti d’avaliser sa vente », a raconté Dario Canovi à Radio Manà Manà Sport. « Un soir, Thiago Motta a écrit un sms au président pour le supplier de le laisser aller au PSG. Le matin suivant, Moratti a dû céder aux demandes de Motta. C’est la première fois dans ma longue carrière d’agent que j’ai vu une chose pareille se produire ». Leonardo pensait également qu’il faudrait attendre l’été pour voir le transfert se réaliser. Mais la volonté de Motta de rallier la capitale française a fait plier Massimo Moratti.

Autre élément d’importance rapporté par Dario Canovi : l’empressement des Parisiens à sceller l’arrivée du joueur pour le mercato suivant avec une visite médicale effectuée à Milan ! « La présence du staff médical des Français à Milan pendant quelques jours en fin janvier était fondamentale. Ils étaient venus pour la visite médicale de Thiago en vue du transfert initialement prévu en juin. Une fois la visite réalisée, Thiago Motta a voulu à tout prix anticiper son départ en France, qui était déjà presque conclu », a expliqué Canovi. Et voilà comment le PSG a réussi à renverser la vapeur et à dénicher la signature de l’Italo-Brésilien malgré la résistance de l’Inter Milan.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10