L’AS Saint-Étienne ose tout. Faisant preuve d’une grande originalité au moment de présenter ses recrues, le service communication des Verts a ainsi surfé sur la mode inspirée par la chanson de Drake, "In my Fellings", pour annoncer en vidéo le grand retour de Rémy Cabella hier. Après des semaines de négociations, les Stéphanois sont tombés d’accord avec l’OM pour le transfert du milieu de terrain. Ce dernier a paraphé un contrat de 4 ans (juin 2022). Une arrivée qui a réjoui Frédéric Paquet, directeur général du club de la Loire. « Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur Rémy Cabella pour une longue durée avec nous. Notre coach le voulait et il va apporter de la qualité au sein du groupe ». Une arrivée qui était souhaitée par Jean-Louis Gasset. « Rémy a fait une deuxième partie de saison où il a été épanoui et décisif. C’est un garçon qui a du tempérament. On avait envie de travailler à nouveau avec lui »".

Et la réciproque était valable comme l’a avoué le joueur présenté ce vendredi aux médias à l’Etrat. « J’avais tellement envie de venir que j’aurais tout fait. Même s’il fallait attendre le 31 août, je l’aurais fait. Je n’ai pas eu forcément de doutes. J’y ai cru et c’est arrivé. Je suis très heureux et vraiment content d’être ici. J’avais envie de venir, j’aurais tout fait pour que ça aboutisse. L’ASSE était ma priorité ». Pourtant d’autres clubs, dont Nice, ont tenté leur chance pour l’international français. « J’avais d’autres choix, mais comme j’ai dit depuis la fin de la saison, j’avais mis Saint-Étienne dans mes priorités. J’aurais tout fait pour venir surtout avec le nouveau staff, tout le club qui était derrière moi, qui me voulait absolument, ainsi que les joueurs. Tout ça a fait que je suis revenu ici ».

Cabella a dû faire preuve de patience

Mais avant de retrouver les pensionnaires du stade Geoffroy-Guichard, le milieu de terrain né en 1990 a dû faire preuve d’une très grande patience. « Ce fût très long à vivre, mais le coach me rassurait. Je n’ai jamais douté et j’aurais tout fait pour venir de toute façon. Quand un club vous veut autant c’est que vous êtes aimé. Le staff me l’a montré, mes coéquipiers aussi. Je les avais souvent par messages. Sincèrement, le groupe n’a pas changé dans son état d’esprit. J’ai retrouvé les mêmes coéquipiers, les mêmes amis ». Puis il a eu quelques mots pour les supporters de l’ASSE, eux aussi impatients de le retrouver. « Pendant un mois et demi, j’ai reçu des milliers de messages de la part des supporters stéphanois. J’ai envie d’être le meilleur pour eux, car ils m’ont donné un amour inexplicable. Je vais essayer de leur rendre au maximum. »

Cependant, il a avoué qu’il lui faudrait un peu de temps pour être au top. « J’ai beaucoup travaillé après mon opération. Physiquement, je me sens bien, j’ai bien récupéré. Il me faudra quelques matches pour être véritablement à 100%, mais les sensations sont bonnes ». Toutefois, Jean-Louis Gasset compte sur lui dès dimanche pour le déplacement à Strasbourg. Il a précisé que le joueur, qualifié, sera dans le groupe. Il a aussi indiqué qu’il avait hâte de le voir évoluer avec Wahbi Khazri. « Rémy aime aller vers le ballon pour jouer. Wahbi, lui, va dans les 16 mètres. Il faut trouver le bon équilibre pour que ces deux joueurs puissent s’entendre de la meilleure des manières ». Les deux amis auront du temps pour peaufiner leurs automatismes, eux qui ont signé des contrats longues durées. Tous les voyants sont au vert pour Rémy Cabella de retour à l’ASSE cet été.