Depuis le début du mercato, le Stade Rennais a enregistré trois renforts : Romain Salin, Mbaye Niang (les Bretons ont levé l’option d’achat de 12 M€ fixée par le Torino) et donc Flavien Tait, recruté pour environ 10 M€. Un début de campagne estival correct, même si le SRFC a dû quand même déplorer les départs de deux joueurs majeurs de la saison dernière : Hatem Ben Arfa et Mexer, tous les deux partis libres de tout contrat. Dès lors une question se pose : d’autres renforts sont-ils attendus ?

Présent face aux médias dans le cadre de la présentation officielle de Flavien Tait, le président des Rouge-et-Noir, Olivier Létang, a fait le point. « Il y aura encore un certain nombre de retouches d’ici la fin du mercato, mais on est aujourd’hui dans une position qui est intéressante puisqu’on a déjà un effectif de qualité. (...) Clairement, on cherche quelqu’un pour jouer défenseur central axe gauche et on regarde pour un joueur en complément sur les couloirs offensifs ». Des indications de poste, mais aucun détail concernant les rumeurs circulant depuis plusieurs semaines autour du Roazhon Park.

Le chantier des départs encore flou

Quant aux départs, Létang est revenu sur le dossier Ismaïla Sarr. Courtisé en Premier League, le jeune ailier n’a toujours pas plié bagage. L’occasion pour le patron du SRFC de rappeler qu’il ne compte pas négocier à la baisse, mais qu’il reste ouvert à d’éventuels départs. « Gouverner c’est prévoir donc on a anticipé d’éventuelles sorties. Il y a des joueurs pour lesquels on accepterait une sortie, d’autres non. On ne veut pas non plus que l’effectif soit totalement bouleversé. Il faut se préparer à toutes les hypothèses. On est prêt pour ça. Concernant Ismaïla (Sarr), il y avait un gentleman agreement, mais il faut que les conditions soient réunies et elles ne le sont pas. Ce qui veut dire qu’Ismaïla est un joueur du Stade Rennais et on serait heureux de l’avoir avec nous. S’il y a un tarif qui nous est proposé, on sera en capacité d’accepter ».

Enfin, en ce qui concerne Benjamin André (courtisé par Lille et l’OL) et Tomas Koubek (annoncé dans le viseur de porto), là aussi, rien n’est décidé. « Vous avez l’actualité, Benjamin André a été sollicité notamment par Lille, mais qui n’est pas en capacité de répondre aux attentes du club. Il y a Koubek aussi avec lequel il y a des échanges. Porto fait un jeu assez particulier, qui vient, qui ne vient pas. Ils font un certain nombre de propositions à des clubs et à des gardiens, mais il y a un jeu qui n’est pas forcément lisible. On est très clair vis-à-vis des joueurs pour qu’il n’y ait pas de confusion dans leur tête. On les tient informés de tout ce qu’il se passe et de toutes les éventualités ». A suivre donc.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10