L’avenir de Jean-Louis Gasset est de plus en plus incertain à Saint-Etienne. En fin de contrat, le coach a entamé des discussions avec ses dirigeants depuis un petit moment pour évoquer l’avenir. Seulement, les choses semblent bloquées. Les discussions n’avancent pas alors que le sportif est désormais bouclé avec une 4e place à la clé et une qualification en Ligue Europa. « C’est un public incroyable. Je l’avais connu l’année dernière pour se sauver. Maintenant, amener l’équipe en Europe, je voulais connaître ça. C’est le choix des joueurs qui ont été très bons. J’ai pris des hommes et de bons joueurs. Maintenant on est là » a déclaré le coach au micro de Canal Plus samedi soir.

La chaîne cryptée révélait avant la rencontre que le départ de l’entraîneur se précisait. Il a compris lors d’une réunion avec ses dirigeants lundi dernier lorsqu’il demandait des garanties sportives. Seulement le duo Caïazzo-Romeyer lui aurait répondu par négative. Les deux hommes forts du club envisagent de vendre le jeune Saliba et de ne pas lever l’option d’achat de Kolodziejczak s’élevant à 5 M€. « Mon avenir ? Franchement, je ne sais pas. C’est un métier très dur, mais quand vous finissez ainsi, en apothéose, dans ce stade, devant ce public... l’ASSE, c’est le cœur de la ville. Voir les gens comme ça vous fait réfléchir » a appuyé un Gasset (65 ans), qui se sent aussi rappeler par Montpellier.

Gasset laisse une dernière chance à ses dirigeants

Les désaccords semblent nombreux d’après les nouvelles informations de L’Equipe. Le bras de fer entre Gasset et Caïazzo a démarré depuis quasiment la prise de fonction du premier cité en décembre 2017. En position de force pour négocier, l’ancien bras droit de Laurent Blanc en aurait assez de vivre dans ce contexte tendu. En conférence de presse, il a pourtant laissé une dernière chance à ses deux présidents. « Si on trouve un accord, pourquoi pas. Il me faut des garanties. On a mis les choses au point et décidé de se revoir la semaine prochaine pour faire un point précis. D’ici là, j’aurai besoin de repos, de lucidité et de bonnes discussions. »

Gasset réclame les moyens de ses ambitions. La saison prochaine, les Verts joueront la Ligue Europa et ont besoin d’un effectif plus quantitatif et qualitatif. La pression est sur les épaules de Romeyer et Caïazzo, surtout que les joueurs présents réclament son maintien, sous peine de quitter eux aussi le navire. C’est notamment le cas de Yann M’Vila. « Le coach ne nous a rien annoncé, on est dans l’attente. C’est un très grand entraîneur, on lui doit énormément de respect. Je l’ai déjà dit : s’il part, il y a de grandes chances que je m’en aille aussi. Il m’a fait venir, m’a relancé, il y a une affinité particulière entre nous. La direction devra faire des efforts pour le convaincre de rester » prévenait le milieu de terrain hier soir. Les prochaines heures risquent d’être agitées dans le Forez.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10