Une seule apparition au compteur en Liga. Joris Gnagnon (21 ans) a certes disputé 7 autres matches (6 en Ligue Europa et 1 en Coupe du Roi), mais il s’attendait sans doute à mieux pour ses débuts au FC Séville. Le jeune défenseur central, recruté pour environ 15 M€, arrivait en effet en Andalousie précédé d’une belle réputation née de son solide vécu en Ligue 1 sous les couleurs de son club formateur, le Stade Rennais (70 matches, 3 réalisations).

Seulement, son adaptation est loin d’être aisée du côté de Sanchez Pizjuan. S’il n’a pas commis d’erreurs majeures lors de ses apparitions, l’international Espoirs tricolore (3 sélections) n’a pas non plus convaincu. À en croire certains échos de la presse locale, Pablo Machin, son entraîneur, ne le juge pas encore complètement adapté à son exigeant style de jeu. Et pourtant, les Sévillans n’ont pas été épargnés par les blessures dans ce secteur de jeu.

Un retour en L1 en janvier

Carlos Pérez, journaliste pour Estadio Deportivo, qui couvre l’actualité du club, ne tire pas encore de conclusion. « Joris Gnagnon est encore très jeune. La façon de jouer de l’entraîneur Pablo Machin est très complexe. Il ne parle pas encore très bien espagnol. La Liga est aussi plus rapide que la Ligue 1. Il ne joue pas beaucoup, mais les observateurs du club le suivent régulièrement depuis deux ans », nous a-t-il expliqué. D’autres se veulent moins patients.

As explique ce vendredi que le natif de Bondy pourrait être prêté en janvier pour gagner en temps de jeu. Le quotidien sportif espagnol assure d’ailleurs que sa cote reste intacte en France. Un retour au Roazhon Park a même récemment été évoqué de l’autre côté des Pyrénées. Le FC Séville, qui se pose beaucoup de questions pour sa défense, a la clé.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10