Si les recrues de l’Olympique Lyonnais, telles que Claudio Beauvue, Mathieu Valbuena, ou bien encore Mapou Yanga-Mbiwa, peinent à donner la pleine mesure de leur talent, où en sont les joueurs vendus par le club septuple champion de France ? De Njie à Zeffane, en passant par Bahlouli ou Benzia, ils ont été nombreux à aller tenter leur chance loin du Rhône. Avec ou sans grande réussite pour le moment ? Le point. Clinton Njie constitue de loin la vente la plus lucrative des Gones. Cédé pour un montant des plus coquets de 14 M€, auxquels pourront s’ajouter 3 M€ de bonus, le Lion indomptable a permis à l’OL d’empocher un joli pactole. Tottenham n’a pas lésiné sur les moyens pour s’offrir un joueur aussi peu académique que talentueux. Et depuis son arrivée à White Hart Lane, le Camerounais a su montrer quelques belles dispositions. S’il n’a jusqu’alors que débuté en position de remplaçant, Njie a réalisé quelques entrées fracassantes, mettant notamment au supplice l’arrière-garde de Manchester City au cours du large succès des siens le 26 septembre dernier (4-1). Avec une passe décisive en trois apparitions en championnat, le jeune homme de 22 ans prend ses marques.

Farès Bahlouli, idole de certains supporters de l’Olympique Lyonnais, a lui aussi mis les voiles cet été. Sans avoir réellement pu faire ses preuves sous les ordres de Rémi Garde puis Hubert Fournier, celui que beaucoup considèrent comme l’un des plus grands talents issus du centre de formation rhodanien s’est ainsi envolé pour la Principauté de Monaco, moyennant 3,5 M€. Avec deux apparitions en L1 dont une titularisation, le Gone de naissance montait lentement en puissance après avoir déjà réalisé de belles choses en pré-saison. Seulement voilà, la trajectoire ascendante qui était la sienne a connu un coup d’arrêt, puisque Bahlouli est victime d’une pubalgie, qui le tiendra éloigné des terrains pour six semaines. Simple contre-temps ? En revanche, s’il y en a un qui ne perd pas de temps, c’est certainement Mehdi Zeffane. Peut-être le départ le moins regretté à Lyon, le transfert du défenseur à Rennes pour 1 M€ était vu par bon nombre d’observateurs comme une suite logique, l’arrière droit passant clairement derrière Christophe Jallet dans la hiérarchie rhodanienne, tandis que l’arrivée de Rafael mettait fin à tout suspense.

Mehdi Zeffane en pleine réussite depuis son départ de l’OL

Ayant d’ailleurs refusé une offre de prolongation, le latéral voulait voir autre chose, et a été exaucé par le Stade Rennais. Une équipe bretonne au sein de laquelle l’international algérien revit. Déjà aligné à 6 reprises en championnat dont 4 fois comme titulaire, le natif de Sainte-Foy-lès-Lyon se fait plaisir au Roazhon Park, et s’est même offert le luxe d’inscrire le but de la victoire pour son équipe au Stade de Gerland face à l’OL (1-2, 22 août), sa première réalisation parmi l’élite qui plus est ! Cocasse. En parlant de Rennes, Yassine Benzia aurait lui aussi pu respirer l’air breton. Mis de côté par l’OL, et prié d’aller s’entraîner avec la CFA sans pouvoir pour autant y jouer, le buteur s’était clairement vu indiquer la direction de la sortie par son club. Et s’il avait dans un premier temps émis le souhait de rester, l’avant-centre a dû se résoudre à changer d’air. Un temps courtisé par le Stade Rennais, c’est donc finalement au LOSC qu’il s’est engagé au cours de la dernière soirée de mercato, contre un chèque d’1 M€.

Aligné quatre fois comme titulaire, c’est en qualité de remplaçant qu’il a démarré la dernière rencontre de championnat face à Montpellier, entrant à la dernière minute de jeu. N’ayant toujours pas marqué, celui qui a troqué le numéro 25 contre le 9 peut mieux faire, mais a tout le soutien de son entraîneur Hervé Renard : « J’attends beaucoup de Yassine Benzia qui doit, et qui va, nous apporter plus que ce qu’il a apporté jusqu’à présent. J’en suis sûr », déclarait-il le 1er octobre. Enfin, propulsé au rang de titulaire en début de saison dernière, Mohamed Yattara a finalement dû céder sa place à un Nabil Fekir dont l’éclosion ne lui a laissé que peu de place. Auteur d’un but en vingt-et-une apparitions en Ligue 1 dont quatre seulement comme titulaire, l’espoir de 22 ans quittait donc Lyon pour la Belgique, avec pour ambition de retrouver une place dans le onze de départ au Standard de Liège. Le bilan est pour l’heure assez contrasté pour celui qui a été cédé pour 2 M€, puisqu’il n’a toujours pas trouvé le chemin des filets en Jupiler Pro League, pour un total de huit apparitions dont quatre comme titulaire. Et s’il avait été envoyé une fois en tribunes, Yattara a su retrouver le groupe la semaine suivante. À lui de persévérer.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10