Un martien. Massimiliano Allegri, victime du soir avec la Juventus Turin, n’a pas hésité à comparer son bourreau Lionel Messi à un alien venu de la planète rouge. Il faut dire que le n° 10 du FC Barcelone en a fait voir de toutes les couleurs à la Vieille Dame. Gianluigi Buffon, un des rares gardiens qui lui résistaient encore, a plié, par deux fois, face au génie de La Pulga, déchaînée sur la pelouse du Camp Nou.

Une première frappe placée tranquillement au ras du poteau (45e), une participation active à l’action amenant le but d’Ivan Rakitic (56e) et un slalom dont il a le secret conclu par un tir croisé (69e) : l’international albiceleste, en difficulté avec sa sélection, a réglé ses comptes avec le vétéran portier italien pour le plus grand bonheur des Catalans. La presse européenne et mondiale lui rend d’ailleurs hommage ce mercredi, rivalisant de qualificatifs.

Déjà 8 buts en 6 matches !

« Super » (Corriere dello Sport), « étourdissant » (La Gazzetta dello Sport), « Stratosphérique » (Tuttosport), « stellaire » (Sport), « divin » (Mundo Deportivo), « déterminant » (Olé), « le meilleur » (Marca), « génial » (L’Équipe), « chef d’orchestre » (ESPN)... Tous sont à genoux devant la nouvelle prestation du n° 10 blaugrana, qui compte désormais 96 réalisations inscrites en Ligue des Champions.

Cette performance s’inscrit dans un début de saison parfaitement maîtrisé par l’Argentin, qui devrait prochainement officiellement prolonger son bail, sous le maillot du Barça. En six rencontres toutes compétitions confondues depuis la reprise, il a déjà trouvé le chemin des filets à huit reprises. Des statistiques qui en disent long sur son état de forme et sa soif de conquérir, encore, des trophées. Une bonne nouvelle pour les pensionnaires du Camp Nou, encore marqué par le départ de Neymar.