L’Olympique Lyonnais joue gros ce mercredi soir. Défait deux fois de suite en championnat, le club rhodanien doit à tout prix se reprendre. Mais la tâche ne s’annonce pas si aisée qu’elle en a l’air, puisque les Gones accueillent le Dinamo Zagreb dans le cadre de la première journée de la phase de poules de Ligue des Champions. Souvenez-vous, lors de l’exercice précédent, l’écurie française était sortie par la petite porte de la C1, bonne dernière de son groupe avec seulement quatre petits points au compteur. L’heure de la revanche a donc sonné, mais gare à une formation croate qui, comme Lyon, sait que ce match au Parc OL revêt déjà un caractère décisif pour la suite des événements dans une poule où figurent également la Juventus Turin et le FC Séville.

À seulement 19 ans, Filip Benkovic mesure l’ampleur de l’événement : « Le match contre Lyon sera très important pour nous comme pour eux », nous confie le très jeune défenseur central du Dinamo, refusant néanmoins de se présenter en terres rhodaniennes en victime expiatoire : « Même s’ils sont favoris, nous allons donner notre maximum car on croit en nous et on croit à un bon résultat. Le seul fait que Lyon joue dans l’un des plus grands championnats d’Europe parle de lui-même. Si on ajoute à cela qu’ils ont le record de titres de champion consécutif en France, je pense qu’il n’y a pas besoin d’en dire beaucoup plus quant à la qualité de notre adversaire. On les respecte, mais je le répète, on donnera tout ce qu’on peut donner pour obtenir un bon résultat », poursuit-il, avec tout le respect qu’il a pour le club lyonnais.

Benkovic croit aux chances du Dinamo face à l’OL

Des raisons d’espérer, le club croate peut en avoir, dans la mesure où l’OL sera privé de certains cadres et non des moindres. Si le groupe de Bruno Genesio n’est pas encore tombé, il apparaît déjà clair que ni Alexandre Lacazette ni Nabil Fekir ne seront de la fête. Ce qui, pour un défenseur central, s’apparente a priori à une bonne nouvelle : « Peu importe qui joue face à moi, car on se prépare de la meilleure manière à chaque match. Je ne me prends pas la tête quant à savoir qui sera face à moi, le plus important pour moi est de toujours donner le meilleur de moi-même pour aider l’équipe à obtenir le meilleur résultat », balaie cependant l’intéressé, préférant se concentrer sur son équipe : « On croit en nous et on avance toujours match par match. On fera en sorte de représenter le mieux possible le Dinamo en France, montrer qu’on est une très bonne équipe qui croit en elle-même et en ses qualités. Bien sûr, nous avons également des très bonnes individualités qui peuvent faire basculer à tout moment le match ».

International croate U21 (2 capes) de son état, le natif de Zagreb est un pur produit du centre de formation du Dinamo, club qu’il a rejoint très jeune, et au sein duquel il s’impose maintenant comme un titulaire à part entière comme le prouvent ses 11 apparitions dans le onze de départ sur les 12 rencontres disputées toutes compétitions confondues par l’intouchable champion de Croatie ces 11 dernières saisons : « C’est mon club depuis mes 13 ans, c’est le club dans lequel j’ai grandi et maintenant je le représente en Ligue des Champions. Que dire, à part que mes rêves se réalisent et que je suis fier et honoré de faire partie de cette équipe. Je me sens très bien. Toute ma vie, j’ai joué au Dinamo, j’ai l’honneur de jouer la Champions League. Je peux juste remercier toutes les personnes présentes à mes côtés et qui me soutiennent ».

La tête sur les épaules, le défenseur international espoir va tenter de faire bonne impression face à un club rhodanien où avait évolué un compatriote en la personne de Dejan Lovren, joueur avec lequel il refuse néanmoins la comparaison : « Lovren est un très bon stoppeur et un très bon joueur, mais je ne veux pas me comparer avec qui que ce soit », annonce-t-il, sachant pertinemment où il veut aller et quel chemin emprunter pour atteindre ses rêves : « Mes ambitions ? Prendre un maximum d’expérience, à travers la Ligue des Champions c’est le meilleur moyen. Après un certain temps, faire un pas de plus dans ma carrière mais je ne me presse pas. Je suis heureux au Dinamo, et pour le moment j’y réalise mes rêves. Si la santé me suit, et avec la chance et beaucoup de travail, je suis sûr que tout se passera bien ». Nul doute que les supporters lyonnais espèrent malgré tout que les choses se passent un poil moins bien mercredi soir.