La Ligue des Champions reprend ses droits ce soir avec le début des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. En parallèle du FC Bâle-Manchester City, c’est le choc Juventus-Tottenham qui va attirer tous les regards des amateurs de ballon rond. Car les deux équipes se présentent avec de solides arguments pour leur première confrontation en compétition officielle. Tottenham est en effet l’une des 4 équipes invaincues cette saison en Ligue des Champions, tandis que la Juve est invaincue à domicile depuis 22 rencontres dans cette compétition !

Les deux équipes affichent d’ailleurs une belle dynamique : la Juve n’a plus perdu depuis le 19 novembre, les Spurs sont invaincus depuis le 16 septembre. Mais dans quel schéma tactique se présenteront-elles ? Les deux entraîneurs, Pochettino et Allegri, sont des adeptes des changements de système, et n’hésitent pas à en changer selon l’adversaire du jour, la forme du moment, les blessures et suspensions. Pour la Juve, on devrait vraisemblablement retrouver le 4-3-3 utilisé ces dernières semaines.

Le mur turinois à l’épreuve de Kane

La défense est le point fort de cette équipe, qui n’a encaissé qu’un but lors des 16 derniers matches ! Avec Buffon dans les buts et une défense De Sciglio-Benatia-Chiellini-Alex Sandro, Allegri peut être relativement serein. Au milieu, l’absence de Matuidi pourrait être compensée par Betancur, aligné aux côtés de Pjanic et Khedira. Devant, le trident Douglas Costa-Higuain-Mandzukic aura la lourde tâche d’inscrire au moins un but à domicile. Dybala et Cuadrado sont absents pour cause de blessure.

Côté Tottenham, deux options semblent possibles : le 4-2-3-1 utilisé régulièrement en championnat ou le 3-5-2 qui a fait ses preuves face au Real Madrid en phase de poules. Le Times penche pour cette deuxième solution, avec le trio Vertonghen-Dier-Sanchez en défense, avec Davies et Trippier (plutôt qu’Aurier) sur les côtés. Au milieu, Wanyama et Dembélé seraient là à la récupération, avec Eriksen pour le côté plus créatif. Enfin, Alli est annoncé en soutien de Kane, la machine à buts des Spurs.