« À ce niveau, nous ne sommes pas prêts à nous battre pour remporter la Ligue des Champions ». La phrase est lourde de sens. Pep Guardiola l’a assuré ce mercredi soir en conférence de presse au sortir de la victoire de Manchester City sur la pelouse de Schalke 04 (2-3, 8e de finale aller de Ligue des Champions) : ses hommes ne peuvent pas remporter la C1 cette saison s’ils continuent à jouer comme ils l’ont fait à Gelsenkirchen. Un constat froid autant qu’un avertissement lancé à ses joueurs.

Ils doivent élever leur niveau, surtout dans le domaine de la concentration et l’exigence, s’ils veulent croire, enfin, à un succès sur la scène continentale. « Nous avons bien joué, mais nous avons perdu quelques ballons faciles que nous n’avons pas le droit de perdre dans une telle compétition », a lâché l’Espagnol face aux journalistes. S’il a trouvé quelques points positifs dans la prestation de ses ouailles, ce n’est pas assez à ses yeux.

Un avertissement de taille

« Nous avons fait un bon match, nous avons joué avec une personnalité incroyable en seconde période », a-t-il confié avant d’ajouter. « C’était déjà le cas à Anfield la saison passée et nous avions perdu (3-0) ». L’ancien coach du FC Barcelone, avec qui il a remporté la coupe aux grandes oreilles en 2009 et 2011, a identifié le mal principal de son équipe, qui domine le football anglais ces derniers mois, souvent outrageusement.

« Nous avons donné beaucoup trop d’opportunités à notre adversaire de rester dans le match. Un penalty, un deuxième penalty, le carton rouge... Ce n’est pas bon », a-t-il résumé. Grâce aux sursauts de ses individualités, Manchester City a su ramener un résultat plutôt positif de son déplacement dans la Ruhr. Mais pour Pep Guardiola, l’essentiel est ailleurs. Aux Skyblues de retenir la leçon...