Ce choc, l’Europe du football l’attend depuis le tirage au sort en décembre dernier. Le Real Madrid accueille le Paris SG en huitième de finale aller de Ligue des Champions. Cristiano Ronaldo contre Neymar, Karim Benzema face à Kylian Mbappé, Raphaël Varane devant Edinson Cavani, Luka Modric et Toni Kroos opposés à Adrien Rabiot et Marco Verratti. Une constellation de stars sur la pelouse du Bernabeu.

Et pour ce combat de titans, le club de la capitale pourra compter sur un allié, la Ligue 1. Beaux joueurs, les joueurs et entraîneurs souvent victimes des Rouge-et-Bleu en championnat les soutiennent à fond dans leur aventure européenne. « Très sincèrement, tous les présidents, joueurs français et entraîneurs sont supporteurs du PSG », lance ainsi Frédéric Hantz, coach du FC Metz, dans les colonnes du Parisien.

Tous supporters, mais l’OL se méfie

Gaëtan Laborde, attaquant des Girondins de Bordeaux, voit les hommes d’Unai Emery taillés pour l’exploit. « Les Parisiens sont capables de battre n’importe qui. Ils ont des joueurs de très haut niveau et expérimentés », a-t-il lancé au quotidien. Même son de cloche pour l’Angevin Karl Toko-Ekambi. « Ils vont pouvoir évoluer avec la possession mais aussi en contre-attaque grâce à Neymar et Mbappé. C’est une solution supplémentaire pour le PSG. C’est ce qui leur avait manqué au Camp Nou », a-t-il expliqué.

Il n’y a qu’à Lyon qu’on semble plus mesuré, à l’image de Rafael. « Le PSG est encore plus fort que l’année dernière. Ils sont plus cohérents et possèdent l’une des meilleures attaques d’Europe. Mais le Real reste le Real. Je vois une double confrontation très équilibrée », a confié le Brésilien. Son compère Mariano, formé au Real, a choisi son camp. « Je connais très bien ce club, ces joueurs, ils ne vont pas vouloir en rester là. Ils jouent gros face au PSG et ils seront au rendez-vous. Ils sont revanchards et ils ont la culture de la gagne », a-t-il assuré. Le PSG est prévenu, la Ligue 1 aussi aura les yeux rivés sur le téléviseur.