Un doublé de Di Maria, un but de Draxler et de Cavani pour une gifle d’anthologie. Voilà ce qu’a reçu le FC Barcelone ce mardi soir au Parc des Princes face au PSG en 8e de finale aller de la Ligue des Champions (4-0). Une performance prodigieuse des hommes d’Unai Emery qui ont donc fait un grand pas vers la qualification en 1/4 de finale de la prestigieuse compétition européenne. Mais il reste encore un match retour à disputer au Camp Nou, et donc encore la possibilité aux Barcelonais d’inverser la tendance et réaliser une incroyable remontada devant leur public.

Présent en conférence de presse ce vendredi, Luis Suarez est évidemment revenu sur la prestation des siens face aux Parisiens. Et le buteur catalan a tout d’abord souhaité défendre son coach Luis Enrique, désigné comme le principal coupable de l’humiliation subie face aux Rouge-et-Bleu. « Nous sommes tous coupables, pas seulement une personne. Quand nous gagnons, tout le monde gagne, quand nous perdons, tout le monde perd », a-t-il déclaré avant de se projeter immédiatement sur le deuxième round face aux Parisiens.

« Nous avons un beau défi à surmonter »

« Cette équipe a gagné beaucoup de choses et si nous souhaitons entrer dans l’histoire, nous avons un beau défi à surmonter. Le message est clair : nous devons croire en nous. La remontada est très difficile mais tout est possible dans le football. Nous ne pouvons pas baisser les bras. (...) C’était un mauvais match dans son ensemble à Paris et nous devons l’accepter. Nous sommes passés par des hauts et des bas cette saison et notre objectif est de trouver la régularité des années précédentes », a lancé l’attaquant uruguayen.

Mais alors, que doit faire le Barça pour réussir cette incroyable remontada et poursuivre son aventure européenne ? Suarez a la réponse à la question : « La première chose à faire est de marquer des buts (rires). Si nous marquons deux buts dans les 20 ou 40 premières minutes, on peut changer l’humeur du public et avec son soutien, nous pouvons réussir. » Reste désormais à savoir si les Barcelonais sauront joindre la parole aux actes sur le pré. Réponse le 8 mars prochain !