C’était l’une des surprises réservées par Thomas Tuchel et sûrement pas sa meilleure inspiration de la saison. En laissant Ousmane Dembélé sur le banc pour démarrer face à l’AS Monaco, au profit du plus défensif Erik Durm pour bloquer le couloir gauche monégasque (ce qui n’a absolument pas fonctionné), l’entraîneur du BVB avait décidé de laisser une cartouche offensive de côté. Il a vite modifié son plan d’origine après les deux buts rapidement encaissés, et a fait entrer l’international français pour amener plus de spontanéité et de vitesse. Si cela a marché pour réduire le score, avec un Dembélé qui a déposé Mendy, c’est sûrement arrivé trop tard.

Le jeune Français de 19 ans affichait donc une mine dépitée après la rencontre, ce qui ne l’a pas empêché de s’arrêter en zone mixte pour donner ses impressions. Beau joueur, il a félicité l’AS Monaco. « On est tombé contre une meilleure équipe que nous. Ils ont été bons à l’aller comme au retour. C’est une très bonne équipe, qui va très vite en contre, qui maîtrise son sujet », a-t-il noté, assurant pourtant que le Borussia avait su mettre de côté les terribles événements survenus la semaine précédente. « On était plus unis, on avait confiance en nous. Après ces deux buts, on a un peu baissé la tête et ça a été dur de la relever ».

Visiblement séduit par le jeu monégasque, le milieu offensif a poursuivi les compliments. « Ils ont mis beaucoup d’intensité. Ils se connaissent bien. On a été un peu timide. Ils ont mis de l’intensité. Ils en voulaient. Ils méritent leur qualification », a-t-il glissé, avant d’envisager un avenir glorieux pour le club de la Principauté en Ligue des Champions. « Pourquoi pas. Il y a encore beaucoup d’équipes. C’est une très bonne équipe et en demi-finale tout est possible », a-t-il conclu.