Manchester City s’en souviendra longtemps. Hier soir, les Skyblues ont affronté l’Atalanta Bergame à San Siro (Milan) pour le compte de la quatrième journée de l’UEFA Champions League. Une rencontre dont l’enjeu principal était de savoir si les Citizens, leaders invaincus du groupe C avec trois succès, allaient décrocher leur billet pour les huitièmes de finale de l’épreuve reine. Et cela paraissait fort probable puisqu’ils affrontaient une formation italienne qui restait sur trois défaites lors des trois premières journées. Mais finalement, rien ne s’est passé comme prévu. Pourtant, tout avait bien commencé pour Manchester City après l’ouverture du score rapide de Raheem Sterling (0-1,7e). On imaginait les coéquipiers de Benjamin Mendy dérouler. Mais la suite de la soirée allait être incroyable.

Ederson blessé, Bravo expulsé

Au retour des vestiaires, Ederson, touché à la cuisse, cédait sa place à Claudio Bravo (46e). L’ancien portier du Barça faisait ainsi sa quatrième apparition de la saison, lui qui n’a que très peu de temps de jeu. S’il espérait certainement gagner des points, le Chilien de 36 ans en a perdu. Dès la 49e, il encaissait un but de la tête de Pasalic, bien servi par Gomez (1-1). Loin d’être rassurant et parfois brouillon, le porter de City réussissait à préserver le score, malgré plusieurs tentatives de l’Atalanta. Mais ce n’était décidément pas la soirée des gardiens mancuniens. À la 81e minute, Bravo était expulsé suite à une faute sur Ilicic, qui l’avait dribblé et qui filait droit au but. Un fait de jeu qui ne faisait pas les affaires de Pep Guardiola qui n’avait plus de spécialiste du poste sur le banc. L’entraîneur espagnol a donc dû trancher, lui qui pouvait faire entrer Walker, Stones, Angelino, Tommy Doyle ou Eric Garcia.

Et le choix a été vite fait de la part du staff mancunien. L’entraîneur des gardiens, Xabi Mancisidor, a suggéré de faire entrer Kyle Walker pour remplacer Claudio Bravo dans les cages. Le latéral droit anglais était un choix évident pour le staff sachant qu’il est volontaire, rapide et courageux et surtout qu’il participe parfois aux séances des gardiens. Ainsi, il est entré à la place de Riyad Mahrez à la 88e, après de longues minutes d’attente. L’image de Walker, en tenue de gardien, les gants aux mains, a fait le tour du web. Rapidement, l’Anglais a dû être vigilant puisque l’Atalanta avait un coup franc dangereux. Mais Walker a capté en deux temps la frappe de Malinovskyi (89e). Sur les réseaux sociaux, certains se moquaient d’ailleurs en expliquant que Walker avait fait plus d’arrêts que Bravo durant la rencontre. Une rencontre qui se terminait sur le score de 1-1, malgré le fait que Bergame ait poussé jusqu’au bout.

Kyle Walker gardien d’un soir

Après la rencontre, Pep Guardiola affichait son soulagement, lui qui n’avait jamais vécu une telle soirée. « Si j’ai déjà eu trois gardiens différents dans le même match ? Non. Si j’ai eu peur ? Oui, bien sûr. Il restait encore 10 minutes et on pouvait envisager le pire. Mais on a bien réagi avec un seul tir contre nous (...) Ederson était un peu blessé à la jambe. J’en ai fait des conneries dans ma vie, mais jamais de remplacer un gardien s’il va bien. On a eu beaucoup de blessures, alors prendre quatre points contre l’Atalanta (aller-retour), c’est très bien ». Puis il a félicité son gardien d’un soir. « Nous ne le savions pas auparavant, mais Xabi Mancisidor, notre entraîneur des gardiens de but, a suggéré son nom pour son courage et sa rapidité. Nous sommes chanceux de n’avoir concédé qu’une seule occasion de but lorsqu’il était dans les cages. Kyle Walker a été courageux, et rapide. Félicitations à lui pour avoir aidé l’équipe en allant dans les cages ».Des mots qui ont dû faire plaisir au principal intéressé, qui est revenu sur l’étonnante expérience qu’il a vécue hier soir. Il a avoué que le choix s’est porté sur lui à la demande du staff et de la sienne.

« C’était un peu des deux. J’essaie parfois de jouer les gardiens de but à l’entraînement, mais je savais qu’il fallait plus que ça (pour évoluer dans les cages) ». Pourtant, ses coéquipiers ont eu l’air d’apprécier, eux qui l’ont charrié à l’image de Benjamin Mendy, qui lui avait demandé de rester au sol durant le temps additionnel pour gagner du temps. « Encore besoin de quelques leçons mais je n’étais pas inquiet pour toi », a-t-il tweeté. Sur Twitter également, Walker a publié deux messages. « Les gars, ne vous inquiétez pas (...) Je ne m’attendais pas à ce que la soirée se termine comme ça. Je crois que je vais m’en tenir à mon poste. Un bon point de pris, toujours invaincus en Champions League ». Si la soirée s’est donc bien terminée pour lui et Manchester City, Pep Guardiola pensait déjà au match d’après. Un match qui sera très important dans la course au titre en Premier League puisque Man City affrontera Liverpool dimanche à Anfield. Et les Mancuniens pourraient composer sans Ederson. « C’est un problème musculaire. C’était dangereux de le laisser sur le terrain. Nous ne savons rien de plus pour le moment ». Guardiola doit prier pour que son numéro un soit apte, surtout après la soirée cauchemardesque de Claudio Bravo. Au cas où, Kyle Walker peut toujours dépanner...