Ce mardi soir, sur la planète football, il s’est passé quelque chose qui ne se passe que très rarement. Liverpool a réussi à se qualifier pour sa seconde finale de Ligue des Champions consécutive après avoir réussi à remonter un score défavorable de trois buts à zéro au FC Barcelone. Les hommes de Klopp n’ont même pas eu besoin, ce mardi soir, de prolongations puisqu’ils se sont imposés sur le score sans appel de quatre buts à zéro à Anfield.

C’est donc forcément très décevant pour les Espagnols et les Catalans qui pensaient avoir déjà un pied en finale de la C1 après le match aller. Ce qu’on peut dire, c’est que ce matin la presse espagnole a réussi à trouver les mots pour enfoncer encore un peu plus le FC Barcelone d’Ernesto Valverde, déjà ardemment critiqué cette saison. Pour Marca c’est un « échec historique ». « Tonnerre à Anfield », écrit AS, l’autre journal madrilène en Espagne.

Une incroyable pour Sport

Mais c’est en Catalogne qu’ils sont les plus sévères. « Sonrojo » pour Mundo Deportivo qui peut se traduire par « rouge de honte ». Dès la première page du quotidien on peut y lire en très gros « pire que Rome », en référence à la romatada subie par les Catalans l’année passée en quarts de finale (victoire 4-1 à l’aller et défaite 3-0 au retour pour les Blaugranas). L’Esportiu va dans le même sens et indique qu’« ils n’ont rien appris ».

Enfin, la palme revient probablement au média Sport qui n’affiche aucune photo et nous offre une Une noire avec une inscription relativement grande : « le plus grand ridicule de l’histoire ». Les joueurs du Barça, déjà sens-dessus-dessous après la rencontre hier soir, ne trouveront pas beaucoup de réconfort dans leur presse. Ernesto Valverde encore moins et il est peu probable que le technicien, natif de Viandar de la Vera, survive à cette nouvelle terrible élimination.