Un rouleau compresseur. S’il était moins en jambes et moins inspiré qu’à l’accoutumée, le Paris SG a tout de même écrasé le RSC Anderlecht sur sa pelouse mercredi (0-4), enchaînant un troisième succès en autant de matches de Ligue des Champions cette saison. C’est la troisième fois dans l’histoire que le club de la capitale réussit cette performance après 1994/95 et 2013/14. Sur les 270 minutes jouées, les hommes d’Unai Emery en ont passé 246 avec l’avantage au tableau d’affichage. Et de quelle manière !

Les Rouge-et-Bleu ont en effet inscrit 12 buts lors de leurs trois rencontres, soit 4 but de moyenne par match ! Pas étonnant qu’avec de tels chiffres, les pensionnaires du Parc des Princes affichent purement et simplement la meilleure attaque de la compétition, devant Chelsea (11) et Liverpool (10). Le trio Kylian Mbappé-Edinson Cavani-Neymar compte déjà 9 réalisations, soit plus que 29 des 31 autres écuries en lice ! À son âge, personne n’avait marqué autant que le jeune Tricolore, avec 8 buts en 9 titularisations en C1.

Mbappé, Cavani et Areola à l’honneur !

Pour autant, l’ancien Monégasque ne veut pas s’enflammer. « C’est bien ! Mais je n’ai encore rien gagné en Ligue des Champions », a-t-il lancé en zone mixte, dans les couloirs du Stade Constant Vanden Stock avant de continuer. « Les records, c’est fait pour être battu, je l’ai battu et il y aura quelqu’un qui le battra, le plus tard possible j’espère, mais ça arrivera ». El Matador, lui, a enchaîné à Bruxelles son 7e match consécutif de LdC en ayant trouvé le chemin des filets. Une performance que seuls Cristiano Ronaldo et Ruud van Nistelrooy avaient jusqu’ici réussie !

Mais il n’y a pas que l’attaque parisienne qui brille. Sa défense est également à la fête. Alphonse Areola dirige la seule défense de cette édition de Ligue des Champions à ne pas encore avoir encaissé le moindre but ! Le portier parisien est celui qui fait le plus d’arrêts sur la scène continentale (16), derrière Jasmin Handanovic (Maribor, 18). Ambitieux, le PSG rêve de soulever la coupe aux grandes oreilles. Il a parfaitement lancé sa campagne. Mais il sait aussi que rien n’est jamais acquis dans cette féroce compétition...