« Marco ? Pas de nouvelles, pas de bonnes nouvelles. Je pense que c’est sérieux, il est sérieusement blessé. Pour nous, c’est le pire qu’il pouvait arriver... Je suis très triste. Ce n’est pas seulement (grave) pour le recrutement, car c’était nécessaire déjà avec Marco. Mais une blessure de Marco change tout. Je pense que c’est sérieux. C’est dur. C’est possible qu’il manque quelques semaines. On doit attendre un peu, il est à l’hôpital et on ne peut pas en dire plus pour le moment. » Thomas Tuchel avait la mine des mauvais jours en conférence de presse après la victoire du Paris SG 9-0 contre Guingamp.

En effet, Marco Verratti s’est blessé à la cheville lors de cette rencontre et c’est un véritable point noir lorsqu’on sait que le Paris Saint-Germain manque déjà d’un milieu de terrain (qui devrait arriver cet hiver). Alors qu’approche la Ligue des Champions, et son premier huitième de finale contre Manchester United (le 12 février), on se demande bien comment le club va faire puisqu’on a diagnostiqué à l’Italien une entorse de la cheville sans aucune autre lésion.

« Pour Manchester, cela devrait être bon »

Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur ce qui va se passer. Selon Le Parisien, la durée d’indisponibilité du milieu de terrain devrait être de trois semaines alors qu’on imaginait bien pire lorsque nous avons entendu Thomas Tuchel. Le quotidien régional explique qu’il pourrait être limite pour le match aller contre les Anglais puisqu’il faudrait au Transalpin deux semaines de soins et surtout une reprise contre Bordeaux le 8 ou 9 février prochain. Un peu juste...

Toutefois, l’optimisme serait de mise en interne à Paris et, même s’il ne sera certainement pas à 100% contre les Red Devils, il pourrait bien participer à cette première manche en C1. « On peut retrouver les terrains au bout de quinze jours si on triche un peu avec de bons bandages et de bons straps. Pour Manchester, cela devrait être bon », prophétise même Jean-Marcel Ferret, le médecin des Bleus de 1998 dans le journal. Une chose est sûre, tout Paris retient son souffle et espère qu’il n’y ait pas de complications. Avec Verratti, ce ne sera déjà pas simple, mais alors sans lui...