Il y a un peu près un an, le Paris Saint-Germain vivait la pire soirée de son histoire en coupe d’Europe. Vainqueur (4-0) du FC Barcelone en huitième de finale aller de Ligue des Champions, le club de la capitale avait subi les foudres blaugranas au match retour. Humilié (6-1) au Camp Nou, Paris a été marqué au fer rouge. Et cette fois, ce sont les hommes d’Unai Emery qui se retrouvent dans la peau de l’équipe obligée de créer l’exploit. Battu (3-1) au Santiago Bernabéu par le Real Madrid de Zidane, le leader de la Ligue 1 veut se venger.

Interrogé en zone mixte, Nasser Al-Khelaïfi croit en effet en une remontada version parisienne (le PSG doit s’imposer au moins 2-0 pour espérer se qualifier). Mieux, le président francilien annonce même que la Casa Blanca aura du mal à composter son billet pour les quarts de finale. « On est triste du résultat. 90 minutes sont finies, on a encore 90 minutes à jouer chez nous. Ça va vraiment être difficile pour eux. Avec nos supporters, nos joueurs, je crois en mon équipe en mon coach pour nous qualifier pour les quarts de finale. J’y crois vraiment. Je ne le dis pas que pour vous. Je suis très confiant quant à la qualification. Nos joueurs vont tout donner. C’est la deuxième mi-temps chez nous ».

Le PSG promet l’enfer au Real Madrid

Confiant, Marquinhos l’est également. Et pour le Brésilien, l’exploit face aux doubles champions d’Europe en titre passe par le soutien de tout un pays. « On y croit toujours. Ils ont gagné (3-1) à domicile. Nous aussi on peut le faire avec l’aide de nos supporters et la chaleur du Parc des Princes et l’aide des Français. On a les capacités et le potentiel pour se qualifier. Il faut qu’on fasse un match parfait : être décisif devant, concentré derrière et marquer ces deux ou trois buts qui peuvent faire la différence ». Grand héros de la remontada du Barça, Neymar y croit aussi. « C’est difficile, mais rien n’est impossible. L’année dernière, j’étais dans une situation bien pire (avec le Barça) et j’ai réussi à m’en sortir. J’espère que nous pourrons aussi le faire cette année. »

Enfin, pour Marco Verratti, le PSG n’est pas l’équipe ayant le plus à craindre lors du match retour. « Peur ? Non. La peur est du côté du Real. On n’a rien à perdre. Le Real a un avantage de deux buts, il faut aller chercher cette qualification parce que c’est vraiment indispensable. J’ai confiance en cette équipe. Les gens pensent que c’est facile de venir jouer ici. On a eu de la personnalité. J’ai énormément de confiance pour le match retour. » Reste à savoir si les actes joindront la parole.