Avant la rencontre entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain demain au Stade Santiago Bernabeu, d’autres huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions se jouaient ce soir. C’était le cas de la Juventus Turin qui accueillait Tottenham, mais aussi de Manchester City qui se déplaçait en Suisse pour affronter le FC Bâle. On attendait beaucoup du leader incontesté de Premier League et il faut dire qu’on n’a pas du tout été déçu par la prestation des joueurs de Pep Guardiola en cette veille de Saint-Valentin tant leur prestation a été pleine d’amour.

En effet, même si Oberlin aurait pu trouver la faille sur un duel remporté par Ederson (6e), les Skyblues n’allaient pas tarder à lancer la machine. Sur un très joli corner de Kevin de Bruyne, Ilkay Gundogan, le milieu de terrain international allemand, se présentait au premier poteau et, d’une tête, allait trouver la faille (0-1, 14e). Les visiteurs gardaient alors un peu le ballon dans leurs pieds avant d’accélérer à nouveau moins de cinq minutes plus tard. Sur un contre d’école, Sterling usait de sa vitesse sur son côté gauche puis renversait vers Bernardo Silva qui, dans la surface, ne se faisait pas prier pour alourdir l’écart (0-2, 18e). Et ce n’était pas encore fini pour les pauvres Hèlvètes. Cinq minutes plus tard, Aguero héritait du cuir à plus de 25 mètres et envoyait une frappe imparable pour Vaclík (0-3, 25e). De quoi voir venir donc. Sauf que le portier de la formation suisse devait s’employer par deux fois dans les pieds de Sterling (33e). À la pause, City menait assez logiquement.

Gundogan s’offre un doublé

Au retour des vestiaires, les locaux tentaient de se rebeller, mais ne parvenaient pas à trouver la faille malgré un joli numéro d’Oberlin sur le côté droit (48e). Dans la foulée, Elyounoussi tentait sa chance, mais tombait sur un excellent Ederson (49e). Les Citizens tentaient de conserver le ballon, mais les Bâlois essayaient d’aller les chercher en effectuant un pressing plus intense qu’en première période. Mais cette année Aguero et ses coéquipiers sont bien trop forts. Sur un bon décalage de l’Argentin, Ilkay Gundogan allait s’offrir un doublé d’un amour de frappe enroulée dans la lucarne (0-4, 53e). Il était alors l’heure pour Guardiola d’effectuer un changement en faisant entrer en jeu Leroy Sané à la place de Raheem Sterling (57e).

Même si les locaux étaient plus dangereux, ils s’exposaient aux contres de City. Pour accélérer le jeu et aussi reposer sa star belge, Guardiola décidait de sortir Kevin de Bruyne pour faire rentrer David Silva (63e). Le nouvel entrait s’essayait à son tour sur une remise d’Aguero, mais ne trouvait pas le cadre (66e). Oberlin lui répondait dans la foulée suite à un centre venu de la droite, mais lui non plus n’accrochait pas le cadre (67e). Pep Guardiola était fou de rage sur son banc et à raison, semble-t-il, tant ses défenseurs semblaient se relâcher et faisaient des petites erreurs de placement offrant aux Suisses des possibilités. Avec cette large victoire (0-4), les joueurs de Manchester City peuvent attendre la rencontre retour avec calme et sérénité puisqu’ils devraient se qualifier pour le prochain tour de la Ligue des Champions.

Revivez le film du match sur notre live commenté.