Un deuxième duel entre l’Allemagne et l’Angleterre en huitième de finale de la Ligue des Champions. Hier, Liverpool et le Bayern Munich se sont quittés sur un match nul à Anfield (0-0). Ce mercredi, c’était au tour de Schalke 04 d’affronter Manchester City. Pour ce choc à l’Arena AufSchalke de Gelsenkirchen, l’ambiance promettait d’être folle. À domicile, Domenico Tedesco avait choisi de s’adapter à l’adversaire et de faire évoluer son équipe en 3-4-3. En face, Pep Guardiola misait sur un 4-3-3 avec un milieu magique composé d’Ilkay Gündogan, Kevin De Bruyne et David Silva. Bernardo Silva et Raheem Sterling étaient, eux, en soutien d’un Sergio Agüero, qui est en très grande réussite (11 buts lors des 10 derniers matches). À noter que pour son retour face à son club formateur, Leroy Sané n’était pas titulaire.

D’entrée, les Citizens prenaient les commandes de la rencontre et monopolisaient le ballon. Ultra offensif, Man City s’appuyait sur Kun Agüero dont la tête était détournée par Ralf Fährmann (6e). Sous pression et pris à la gorge, les Allemands étaient asphyxiés et n’arrivaient pas à ressortir le ballon. Un ballon qu’ils perdaient rapidement, enchaînant les mauvais choix et les approximations. Il fallait attendre un bon quart d’heure pour voir Schalke centrer dans la surface anglaise. Mais sans danger pour Ederson, très tranquille. En face, Fährmann ne pouvait pas en dire autant. Sollicité après une belle frappe à 25 mètres de Kevin De Bruyne, le portier allemand réalisait une mauvaise relance dans l’axe à destination de Salif Sané. Mais ce dernier était devancé par David Silva qui servait Agüero, qui poussait le cuir au fond des filets. Un but validé après l’utilisation de la VAR car il y avait eu un contact entre Uth et Laporte au début de l’action (0-1, 18e).

City, du cauchemar à l’espoir

Dans la foulée, les Anglais manquaient une belle occasion avec Sterling, trop facile, qui tentait de servir Gündogan dans la surface (24e). Le ballon perdu, Schalke en profitait en contre et Uth envoyait un tir qui passait à quelques mètres du cadre (25e). Sous l’impulsion d’un Bentaleb de plus en plus présent, les Allemands se procuraient des occasions. Et à la 34e, Caligiuri voyait sa frappe détournée par le bras de Nicolas Otamendi, Après l’utilisation de l’assistance vidéo et une très longue attente, l’arbitre donnait un carton à Otamendi et un penalty pour Schalke. Bentaleb le transformait et égalisait (1-1, 38e). L’Algérien récidivait à la 45e. En effet, Fernandinho bousculait Salif Sané dans la surface et l’arbitre n’hésitait pas pour siffler penalty. Comme Otamendi, Fernandinho écopait d’un carton jaune qui le privera du match retour. Bentaleb trompait encore Ederson et Schalke menait désormais (2-1, 45e).

Un score qui ne bougeait pas jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, les Skyblues étaient à fond. De Bruyne, dont la frappe était détournée par Nastasic (46e), et Agüero, taclé in extremis dans la surface par Nastasic (50e), créaient le danger dans la surface adverse. Malgré la possession du ballon (63%), les Mancuniens ne trouvaient pas la faille et se compliquaient trop la vie face à une équipe adverse bien disciplinée défensivement. Et à la 68e, le match basculait encore. Otamendi faisait faute sur Burgstaller et récoltait son deuxième jaune de la rencontre. Exclu, il laissait ses coéquipiers terminer la rencontre à dix. Une soirée cauchemardesque pour Otamendi. Guardiola sortait dans la foulée David Silva et faisait entrer Kompany. De Bruyne (coup franc 74e), Bernardo Silva (76e), tous tentaient leur chance. En vain. Et c’est finalement Leroy Sané, l’ancien de Schalke, qui égalisait sur coup franc (2-2, 85e). Puis Sterling crucifiait Schalke et offrait la victoire aux siens (2-3, 90e) après un match fou ! Score finale 3-2 pour Manchester City qui prend une belle option.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10