L’opposition entre Monaco et le Borussia Dortmund va intéresser plus d’un fan de foot. Après un match aller remporté par Monaco 3-2 mais marqué par les évènements du bus du BvB, les deux formations vont se retrouver ce mercredi en Ligue des Champions pour le quart de finale retour. Un homme sera particulièrement attentif. Il s’agit de Jan Koller. Buteur au BvB entre 2001 et 2006, le géant tchèque avait rejoint l’ASM de 2006 à 2008 pour une réussite plus modeste. Aujourd’hui retraité des terrains de football, il a donné de ses nouvelles au quotidien belge La Meuse.

Lui qui vit toujours dans la Principauté, il portait encore les couleurs de l’équipe 3 de Monaco en DHR (7e division) jusqu’à la saison dernière. « Cela s’est très bien passé. J’ai connu deux montées avec eux. Mais je marquais de moins en moins et j’ai senti de toute façon qu’il était temps d’arrêter », entame l’international aux 55 buts (meilleur buteur de l’histoire) en 91 sélections, qui ne s’est pas vraiment éloigné des terrains de football. Depuis le début de l’année 2017, il est devenu recruteur pour le Sparta Prague, son tout premier club professionnel où il joué entre 1994 à 1996.

Koller voit Monaco favori

« Entraîner ne m’a jamais intéressé et je n’ai d’ailleurs pris aucun cours. J’ai également refusé de travailler pour la fédération tchèque. Par contre, le scouting m’a toujours tenté. Depuis deux ou trois mois, je suis recruteur pour le Sparta Prague, le plus grand club historique de République Tchèque. Ça s’est naturellement fait, c’est un ami qui est président du club et c’est là que j’ai vraiment lancé ma carrière, remporté mes premiers titres (un championnat de République Tchèque en 1995 et la coupe nationale en 1996, ndlr) », explique Koller qui a marqué successivement 8 et 4 buts lors de ses deux saisons en Ligue 1.

Et quoi de plus normal pour l’ancien joueur, âgé de maintenant de 44 ans, de faire de la France son terrain de chasse pour sa nouvelle activité. « Je ne multiplie pas les allers-retours en République Tchèque pour autant. Je scrute surtout la Ligue 2 française. Je commence à proposer quelques joueurs mais c’est surtout en prévision de cet été. » Alors forcément, l’attaquant qui toise à 2m02, aura le cœur partagé lors de ce quart retour entre Monaco et Dortmund même s’il voit le club asémiste favori. « Le BvB pratique aussi un style très offensif comme Monaco mais je pense que cette année, il est moins fort que Monaco », indiquait-il sur le site de l’ASM avant le match aller. Verdict à Louis II ce mercredi.