Si le Paris SG a souffert, notamment en première période, pour s’imposer finalement largement face au FC Bâle (3-0, 3e journée de Ligue des Champions), Adrien Rabiot (21 ans), lui, a dominé son sujet au milieu du terrain. Tantôt milieu relayeur, tantôt sentinelle devant la défense, l’international Espoirs tricolore (18 sélections, 2 réalisations) a réussi une prestation aboutie, récompensée notamment par un 7,5/10 accordé par la Rédaction FM.

Son entraîneur Unai Emery lui aussi a apprécié la performance pleine de maîtrise et de confiance de l’élégant gaucher, matérialisée par des statistiques de très haut niveau : 92% de passes réussies, 12 ballons récupérés, 88,8% de duels gagnés et 100% de dribbles réussis. « Oui, Rabiot a fait un bon match », a lancé l’entraîneur espagnol des Rouge-et-Bleu avant de lancer une prédiction lourde de sens au sujet de son n° 25, déjà très proche de l’équipe de France A dans l’esprit de Didier Deschamps.

« La capacité à devenir un joueur top »

« Aujourd’hui, Rabiot est un bon joueur. Mais je crois qu’il a la capacité, à l’avenir, à devenir un joueur top », a-t-il tout simplement lâché. Une phrase qui en dit beaucoup sur la considération que le Basque porte au jeune formé au club de la capitale. Ce dernier, qui s’est présenté en dernier en zone mixte, s’est également dit satisfait de sa copie. « Je me suis bien senti. Au début, j’étais placé un peu plus haut. Marco un peu plus bas. Le coach nous a demandé de changer parce que je crois que Marco n’aime pas trop jouer là », a-t-il expliqué avant de poursuivre.

« J’ai pris du plaisir, je me suis bien senti. J’ai été impliqué sur le premier but et après j’ai fait le travail qu’il m’a demandé. Sur le plan individuel c’est un bon match », a-t-il conclu. Alors que Thiago Motta (34 ans) était à l’infirmerie et que Grzegrorz Krychowiak (26 ans) tarde à s’imposer, Adrien Rabiot, sous contrat jusqu’en juin 2019, a frappé un grand coup ce mercredi soir, montrant à tous qu’il faudrait compter sur lui pour la suite de la saison et même à plus long terme.