Et de 64 ! Pour son 117e match en Ligue des Champions, Karim Benzema (31 ans) a confirmé son insolente réussite sur la scène européenne, s’offrant un doublé contre le Paris SG (2-2, 5e journée de Ligue des Champions). Un but de renard d’abord pour reprendre un ballon repoussé par Keylor Navas suite à un beau mouvement collectif madrilène (17e). Une tête au-dessus de Presnel Kimpembe ensuite sur un bon centre au deuxième poteau de Marcelo (79e). Mais plus que ses réalisations et ses statistiques conséquentes en C1, et même toutes compétitions confondues cette saison, c’est l’impression visuelle laissée par le n° 9 merengue, actuel 4e meilleur buteur de l’histoire de la C1, qui interpelle.

Zinedine Zidane confirme. « Benzema l’un des meilleurs du Monde ? Pour moi oui, ça l’est », a expliqué le coach à RMC Sport. Affûté, l’attaquant a avalé les kilomètres, revenant quelques fois défendre dans les pieds parisiens et créer le jeu au milieu. Avec 78% de passes réussies, il a été un des rouages essentiels du jeu de son équipe. Sa complicité naissante avec Eden Hazard, qui commence à retrouver ses meilleures sensations, saute aux yeux. Il a d’ailleurs souvent combiné avec le Belge (12 passes échangées) - partenaire privilégié devant Marcelo (8) et Toni Kroos (7) - et on sent que ce duo peut encore faire davantage de ravage à l’avenir dans les défenses d’Espagne et d’Europe.

Un leader sur et en dehors du terrain

C’est donc logiquement que le natif de Bron avait le sourire en bord pelouse au micro de Real Madrid TV. « C’était une soirée spéciale, contre un rival très fort. Nous avons tout donné, nous avons lutté, mais malheureusement nous avons encaissé deux buts en fin de match. Nous avons réalisé un grand match et je pense que nous sommes sur le bon chemin », expliquait-il. Quelques instants plus tard, à RMC Sport, il a insisté. « Le PSG est une grosse équipe en Europe. C’était un bon test pour voir si on est de retour. On a montré sur l’impact physique et technique qu’on a répondu présent », a indiqué le vice-capitaine avant d’avouer son bonheur.

« Je me sens bien. Maintenant, c’est ma maison ici à Madrid. J’ai beaucoup de confiance en moi, mais je sens aussi beaucoup de confiance de mes partenaires, du coach du président. C’est aussi tout le travail en dehors du terrain, les heures passées en salle de muscu. Quand on commence un match on ne se dit pas qu’on va faire un mauvais match. Là, j’ai de la réussite, je continue, ça fait toujours plaisir d’être applaudi. Je me remets toujours en question. J’ai signé à Madrid pour gagner des titres pour essayer d’être dans la légende de ce club qui est le meilleur du monde », concluait-il. C’est bien parti.