> > Evian - OM : les notes du match

Evian - OM : les notes du match

Publié le : - Dernière modification :

Par :

Scénario surprenant au Parc des Sports d'Annecy, lors du match opposant Evian-Thonon-Gaillard et l'Olympique de Marseille. Menant 1-0 juste après la pause, les Phocéens n'ont pas su tenir et, en double infériorité numérique, ont fini par concéder le nul (1-1).

  • A+
  • A-
Abdallah commet l'irréparable sur Khlifa
Abdallah commet l'irréparable sur Khlifa
©Maxppp

Restant sur une défaite amère à domicile devant l’AS Nancy-Lorraine, l’Olympique de Marseille se rendait à Annecy ce dimanche pour défier Evian-Thonon-Gaillard avec la ferme intention de rectifier le tir en prenant les trois points. Les Phocéens se montraient d’ailleurs les premiers dangereux, Abdallah adressant un excellent centre pour Kadir (7e), dont la frappe était déviée par Laquait. Bériguad (32e) lui répondait sur corner, mais sa belle reprise acrobatique était déviée sur sa ligne par un défenseur marseillais. Betao (34e) en faisait de même dans la foulée, mais là encore Gignac était vigilant sur sa ligne.

Romao (40e) tentait à son tour sa chance et décochait une belle frappe lointaine à la trajectoire vicieuse, déviée du bout des gants par le portier adverse. Et alors que Daniel Wass (45e) se créait la dernière occasion du premier acte sur un coup franc trop peu puissant pour prendre à défaut Mandanda, les deux équipes se quittaient à la pause sur un score de parité. Au retour des vestiaires, Gignac (49e) tentait son petit enroulé dont il a le secret, sans toutefois parvenir à cadrer. Un essai histoire de se chauffer, avant de faire parler sa vista. Sur un une-deux d’école avec Valbuena, Gignac (50e) se jouait de la défense avant de décocher un missile impossible à aller chercher pour Laquait.

1-0, l’OM confirmait sa devise, droit au but. Une devise empruntée par Khlifa qui, filant seul défier Mandanda, contraignait Abdallah à commettre la faute. Carton rouge et pénalty, Sagbo (59e) transformait la sentence et remettait les pendules à l’heure. Khlifa (66e) se jouait à nouveau des défenseurs, mais voyait ce coup-ci sa frappe être déviée par le dernier rempart de l’OM. Marseille était au bord du gouffre, et Jordan Ayew (74e) allait sauter à pieds joints dans le précipice, coupable de deux fautes grossières peu après son entrée en jeu, laissant les siens en doublé infériorité numérique. Lancé en profondeur, Wass (86e) avait la balle de la victoire au bout du pied, mais dévissait totalement sa reprise. Score final 1-1.

L’homme du match : Saber Khlifa (6,5) : on le sait, Khlifa est capable de coups d’éclat retentissants. Montpellier l’avait remarqué en début de saison, voyant le Tunisien marquer un triplé à la Mosson. Et bien les défenseurs de l’OM ont pu le constater également à leurs dépens. Alors que les Phocéens menaient 1-0, l’attaquant s’est joué de la défense pour aller défier Mandanda, contraignant Abdallah à concéder le pénalty, en plus de récolter un carton rouge. Bref, c’est bien Khlifa qui a provoqué le tournant du match, et qui aurait même pu doubler la mise sans une bonne sortie de Mandanda (66e).

Evian :

- Laquait (5,5) : le dernier rempart s’est interposé avec brio sur quelques jolies frappes marseillaises, que ce soit devant Kadir (7e) ou Romao (40e). Il ne peut en revanche strictement rien sur le but d’André-Pierre Gignac, trouvant le chemin des filets d’une frappe soudaine et précise.

- Wass (6,5) : comme souvent, le latéral droit de l’ETG a livré une excellente copie. Solide, il a plutôt bien tenu son couloir défensivement, et s’est aussi et surtout montré toujours aussi important sur le plan offensif, auteur de quelques montées ponctuées de petits gestes techniques appréciables.

- Angoula (5,5) : dans le duel en homme à homme, le défenseur central a fait ce qu’il avait à faire, imposant un combat de tous les instants à ses vis-à-vis, bon dans le jeu aérien. En revanche, lorsqu’il a fallu faire parler sa pointe de vitesse, le joueur a souffert, laissé par exemple sur place par Gignac sur son but.

- Betao (6,5) : s’il est encore méconnu du grand public, le Brésilien risque de rapidement se faire un nom dans le championnat de France de Ligue 1 vu sa bonne prestation. Véritable teigne en défense, il n’a eu de cesse de se battre sur chaque ballon. Mieux, il a fait parler sa qualité dans les duels aériens sur corner, et aurait pu marquer sans la présence sur sa ligne de Gignac (34e).

- Ehret (6) : il a souffert en première mi-temps, incapable notamment de contenir les montées de Kassim Abdallah, comme sur la toute première action du match conclue par un tir de Kadir (7e). Mais au retour des vestiaires, il a assuré, notamment bien plus tranquille une fois Evian en supériorité numérique, ce qui lui a permis de prendre régulièrement son couloir et d’adresser quelques excellents centres.

- Tié Bi (6) : il aime visiblement les deux Olympiques. Après avoir réussi un sacré match devant son club formateur, l’OL, le milieu de terrain a fait le métier cet après-midi devant l’OM. Impeccable dans son rôle de récupérateur, l’ancien Gone a également relancé proprement le jeu de son équipe. Remplacé par Govou (73e), auteur d’une belle entrée.

- Sorlin (5,5) : associé à Tié Bi dans l’entrejeu du club haut-savoyard, l’ancien Rennais n’a pas à rougir de son match, au contraire. S’il n’a pas eu l’occasion de briller outre mesure, il a malgré tout su se montrer utile pour son équipe, précieux par son science de la passe.

- Ninkovic (5,5) : tout comme Betao, Ninkovic est arrivé cet hiver au club en provenance du Dynamo Kiev. Et comme lui, l’international serbe a livré une copie globalement satisfaisante, laissant notamment entrevoir une belle aisance technique qui pourrait s’avérer utile jusqu’au terme de cet exercice. Remplacé par Cambon (90e).

- Berigaud (5,5) : comme la plupart de ses coéquipiers, le milieu offensif de l’ETG a assuré dans cette confrontation face à l’OM. C’est d’ailleurs lui qui se crée la toute première occasion de son équipe, sa belle reprise acrobatique étant déviée sur sa ligne par Gignac. Remplacé par Gomes (84e).

- Khlifa (6,5) : voir ci-dessus.

- Sagbo (6,5) : l’avant-centre a livré un combat de tous les instants avec N’Koulou et Mendes. Et même s’il a eu du mal au départ, il n’a pas lâché et a progressivement pris le dessus, n’hésitant pas à passer par les côtés pour centrer et apporter d’autres solutions. Récompensé de tous ses efforts par un but.

Marseille :

- Mandanda (6,5) : peu en réussite ces derniers temps, le portier marseillais a connu un début de match un peu tendu à cause de sorties approximatives sur coups de pied arrêtés. Mais après un ballon aérien ainsi qu’un coup franc de Wass (45e) parfaitement captés, il a rassuré tout son monde. Impuissant sur le penalty de Sagbo (59e), il finit fort la rencontre en sauvant plusieurs balles de break adverses (66e, 76e).

- Abdallah (3) : s’il a su contenir Khlifa sans trop de difficultés, il a en revanche souvent dégagé ses ballons à l’emporte-pièce au lieu de tenter des relances plus propres. Un match plutôt correct gâché par son unique véritable erreur de marquage sur le Tunisien. Exclu pour une intervention en tant que dernier défenseur, il provoque le pénalty égalisateur de Sagbo (59e)

- Mendes (5) : dans l’axe, aux côtés de Nkoulou, le Brésilien n’a pas été transcendant. Plutôt solide, il a ensuite eu du mal à contenir les vagues d’attaque adverses en profondeur. La faute bien évidemment à l’expulsion de deux Marseillais.

- Nkoulou (5) : bien placé sur coups de pied arrêtés, le Camerounais s’est attiré les foudres de ses adversaires qui lui reprochent d’avoir commis deux fautes de main dans la surface. Pas déstabilisé pour autant, il a même réalisé un gros sauvetage en se jetant sur une tentative de Sagbo (71e).

- Fanni (5) : positionné sur le flanc gauche au coup d’envoi, il a profité de la grosse activité de Kadir pour placer quelques montées. Revenu à droite suite à l’expulsion d’Abdallah, il a été plus à l’aise pour lancer ses attaquants.

- Romao (5,5) : pour son premier match sous les couleurs olympiennes, le Togolais ne s’est pas caché, loin de là. Il a réclamé un grand nombre de ballons. Auteur d’une frappe lointaine qui oblige Laquait à s’employer (40e), il a également été à l’origine du mouvement ayant entraîné l’ouverture du score marseillaise (50e). Une performance encourageante pour la suite, même si les expulsions de deux de ses coéquipiers l’ont fait souffrir en fin de match.

- Cheyrou (6) : dans l’entrejeu, l’ex-Auxerrois a enfin sorti un match de qualité. Peu en verve ces derniers temps, il a cette fois-ci été très précieux dans la récupération. Solide sur ses appuis et fort d’un sens de l’anticipation, il a gratté un grand nombre de ballons. Et s’il a su bien les distiller dans l’ensemble, il peut regretter une attaque peu efficace.

- Amalfitano (3) : positionné sur le flanc droit, l’ancien Merlu n’a quasiment rien fait dans ce match, contrairement à la doublette Valbuena-Kadir. Transparent, il est remplacé par Diawara (61e) suite à l’expulsion d’Abdallah.

- Valbuena (6) : buteur face à l’Allemagne cette semaine, le milieu marseillais avait des jambes cet après-midi. Virevoltant dans son rôle de nº 10, il a affiché une belle entente avec Kadir en combinant à de nombreuses reprises avec l’Algérien. Souvent à l’origine de bons mouvements, il a été passeur décisif pour Gignac (50e). Remplacé par J.Ayew (73e) qui a réussi l’exploit de prendre deux cartons jaunes et donc d’être exclu moins de deux minutes après son entrée en jeu (74e). De quoi donner encore plus de regrets à Valbuena sur le banc.

- Kadir (5,5) : pour sa première titularisation sous le maillot olympien, l’ancien Valenciennois a été très en vue en première période. Complice avec Valbuena, il a multiplié les rushes sur son flanc gauche. Capable de faire la différence en un contre un, il a raté une balle de but sur un centre d’Abdallah (7e). De bons débuts, mais une activité en baisse au fil des minutes.

- Gignac (6) : ses coéquipiers ont beaucoup centré dans la surface, mais rarement sur lui lors des 45 premières minutes. Pour preuve, sa première action de but n’est intervenue qu’à la 46e sur un centre d’Amalfitano. Une frustration qu’il a ensuite convertie par une frappe non cadrée (49e) avant de remettre ça sur un une-deux avec Valbu ponctué par un tir croisé victorieux (50e). Remplacé par Sougou (87e).

Fiches joueurs
Saber KhalifaS. Khalifa2 Matches0 Buts
Fiches clubs
Evian TGEvian TGFRA
Olympique MarseilleOlympique MarseilleFRA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 25/07/2014, il est 13H18 et vous consultez la page : Evian - OM : les notes du match