Tout était réuni. Du moins après 6 minutes de jeu, moment auquel Alexandre Lacazette a ouvert le score au Parc des Princes face au PSG. Jamais le club de la capitale n’avait encaissé de but aussi tôt cette saison, et l’OL avait une occasion en or de maintenir la tête de son adversaire sous l’eau. Mais voilà, malgré ces 20 bonnes premières minutes, le club rhodanien a subi la 11e défaite de la saison en Ligue 1. La faute à qui ? Au regain d’énergie du PSG, mais aussi au secteur offensif défaillant. Derrière Lacazette, obligé de sortir à la 52e minute en raison d’un coup reçu, pas grand-monde n’a brillé, malgré la présence de Fekir, Valbuena et Depay.

C’est d’ailleurs le Néerlandais qui a concentré le plus de questions lors de la conférence de presse de Bruno Genesio. « J’attendais mieux de mon équipe en général. C’est vrai que Memphis n’a pas été en réussite ce soir mais il n’y a pas que lui. On a eu des occasions à 1-0 de mener des contres beaucoup mieux que ce qu’on a fait. On a eu du déchet technique », a regretté l’entraîneur rhodanien, avant de poursuivre sur le cas Depay. « Je pense que physiquement il est en progrès constant. Ce soir il n’a pas été en réussite dans ses dribbles et percussions. Il y a des matches où on ne peut pas toujours tout réussir et il le sait. Il va travailler, aller en sélection et revenir en pleine forme. »

Plus rien après la sortie de Lacazette

Certes, Depay n’a pas eu l’influence espéré dans le jeu lyonnais. Il a même globalement perdu son duel face à un Serge Aurier pourtant loin d’être rassurant en début de rencontre. Il a également vendangé une énorme action de but en cherchant le penalty face à Trapp (39e). Reste qu’il n’a pas bénéficié non plus d’une grande qualité de services. Valbuena était dans un petit soir tandis que Fekir n’a pas existé. Encore moins lorsqu’il s’est retrouvé numéro 9 à la place de Lacazette.

À la sortie du buteur numéro 1 de la formation rhodanienne, plus personne n’a su se mettre en position de tir. Interrogé sur le manque de solution à ce poste, Genesio a d’abord assuré qu’il en existait. Avant de concéder que la sortie de Lacazette avait mis à mal les ambitions offensives de son équipe. Désormais à 14 points de l’OGC Nice, l’OL aura donc bien besoin de son buteur pour espérer une remontée devenue quasiment mission impossible...