Une victoire et ça repart ? Le succès 4-1 acquis sur la pelouse de l’AZ Alkmaar par l’Olympique Lyonnais a non seulement rapproché sérieusement l’OL d’une qualification pour les 8es de finale mais aussi redonné un peu de confiance à un groupe atteint par les récents résultats (4 défaites lors des 5 matches précédents). Lacazette, grâce à son doublé, a pu constater qu’une bonne partie des supporters ne lui en voulaient absolument pas, 10 jours après s’être fait siffler par une partie du public à domicile.

Par contre, Bruno Genesio semble de son côté ne pas digérer les critiques dont il fait l’objet, plus sur les réseaux sociaux que dans les papiers des suiveurs de l’Olympique Lyonnais. Le coach rhodanien est ainsi souvent moqué pour ses changements tactiques et il n’a pas résisté à l’envie d’un coup de gueule sur le sujet. « Je sais, je n’ai pas de plan de jeu, pas de philosophie de jeu, on ne travaille pas à l’entrainement... C’est ce que tout le monde pense. Le matin je me lève et je me dis : tiens on va joueur en losange. Je suis fatigué de toutes ces questions. J’en ai assez d’être remis en question sur tout ce que je fais. Je ne me justifie plus. Je fais des choix, je les assume, et ça s’arrête là », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Agacé d’être pris pour cible, Bruno Genesio décide donc de faire la sourde oreille. Sa sortie médiatique risque d’être bien commentée et ne l’aidera pas forcément à retourner l’opinion en sa faveur. Lui qui a alterné entre des systèmes en 4-3-3, 4-4-2 losange, 4-2-3-1 voire 3-5-2 cette saison est critiqué pour ses choix, tout comme l’immobilisme tactique peut être reproché aux entraîneurs dans d’autres clubs. Genesio garde la confiance de son président Jean-Michel Aulas jusqu’à présent, mais il s’agira pour lui de se rapprocher au maximum du podium d’ici la fin de saison pour espérer continuer l’aventure.