OL : Michel Bastos, l’homme décisif poussé vers la sortie

OL : Michel Bastos, l’homme décisif poussé vers la sortie

13/12/2012 - 13 h 23 Foot français » Ligue 1 Commentaires

L'OL doit-il vraiment se séparer de Bastos ?L'OL doit-il vraiment se séparer de Bastos ?©Maxppp

Le Brésilien est revenu en haut de l'affiche avec deux buts décisifs en deux rencontres. Et pourtant, il sera encore concerné par un possible transfert cet hiver.

« Il peut y avoir, concernant Michel Bastos, des offres. Il faudra discuter. Je dois voir Michel prochainement ». Depuis l’été dernier, cela tourne presque à l’obsession. L’OL espère vendre Michel Bastos, sous contrat jusqu’en 2015. Désireux de réduire sa masse salariale et de solder certains éléments de son passé, le club rhodanien avait ciblé le Brésilien en compagnie de Cris et Källström. Finalement, le transfert du gaucher a capoté, malgré l’intérêt de plusieurs clubs comme Fulham ou encore Naples.

Loin d’être rancunier et plutôt au fait de ce genre de pratique, Bastos n’en a aucunement voulu à ses dirigeants, inscrivant trois buts consécutifs à la fin du mois d’août. Blessé pendant presque deux mois, et à nouveau concerné par un possible transfert cet hiver, il vient à nouveau de remettre l’OL sur la bonne voie. En lui faisant d’abord gagner le derby contre Saint-Étienne, puis en égalisant hier soir en fin de rencontre contre Nancy. Au total, depuis le début de saison, Bastos a offert sur un plateau 5 points à l’OL (deux nuls et une victoire grâce à ses buts décisifs). Une aide non négligeable qui fait de Lyon le leader actuel de la Ligue 1.

Malgré cela, il est donc bien le principal concerné par un départ en janvier selon les déclarations de Jean-Michel Aulas. « Je l’ai dit, mon souhait c’est de rester, je le prouve sur le terrain, après il y a aussi la volonté du club, on va discuter », a affirmé Bastos après la rencontre, relayé par Le Progrès. Conscient de sa bonne passe actuelle, le Brésilien aimerait convaincre ses dirigeants de sa bonne volonté, lui qui a aussi traversé de longues périodes de doute. « Je suis là pour ça, pour aider l’équipe et essayer d’être le plus décisif possible », a-t-il assuré après Nancy. Sera-ce suffisant pour interrompre le dégraissage prévu par Aulas ? Réponse à la fin du mercato hivernal.

Aurélien Léger-Moëc

Commentaires

Rechercher