Les sanctions ont été levées par l’UEFA, faut-il dès lors s’attendre à un mercato de folie du côté du PSG ? Les supporters l’espèrent et attendent de grands noms sur le mercato. Mais du côté de la direction du club, le ton n’est pas exactement le même. Le président Nasser-Al-Khelaïfi s’est ainsi fendu d’une interview au site officiel du club pour clarifier sa position suite à la bonne nouvelle délivrée par l’UEFA.

« Aujourd’hui, je le répète, nous avons désormais la capacité de nous montrer plus actifs sur le marché des transferts afin de rendre notre équipe encore plus compétitive en l’étoffant avec les talents supplémentaires dont elle a besoin. Cependant, nous sommes conscients que l’accord de settlement signé l’an dernier avec l’UEFA reste applicable. Parmi d’autres objectifs, le PSG devra notamment présenter des résultats financiers à l’équilibre au terme de l’exercice 2015-2016. Nous dépenserons donc notre argent sur des joueurs bien ciblés comme nous l’avons toujours fait pour aider le club à grandir. Nous n’aurons pas un budget illimité », a-t-il précisé. Ainsi, il préfère prévenir : non, le PSG ne fera pas de folies, dans le souci de respecter les contraintes du fair-play financier et éviter de futures sanctions. Ce discours lui servira aussi peut-être à ne pas faire exagérément grimper les prix des joueurs que le PSG courtise.

Pas de folies dépensières donc, mais des renforts attendus tout de même. « Nous chercherons encore à acheter les meilleurs joueurs dont le profil correspond aux besoins de l’équipe. Aujourd’hui, de plus en plus de joueurs veulent rejoindre notre club. Cela prouve à quel point notre projet est attractif. Et nous n’en sommes encore qu’à la première étape », assure Al-Khelaïfi, confiant et soulagé. « Nos objectifs sont clairs et vous pouvez être certain qu’à Paris nous avons maintenant plus que jamais la volonté de nous battre pour atteindre une place au sommet du football européen ». Le PSG a un peu moins de deux mois pour se renforcer et tenter de coller au discours de son président.