OL : Gonalons tente d’influencer Aulas pour le mercato hivernal

OL : Gonalons tente d’influencer Aulas pour le mercato hivernal

20/12/2012 - 19 h 46 Foot français » Transferts Commentaires

Gonalons ne veut pas perdre Bastos et GomisGonalons ne veut pas perdre Bastos et Gomis©Maxppp

Interrogé par RMC, Maxime Gonalons a saisi l'occasion pour expliquer que les pertes éventuelles de Bastos et Gomis auraient un impact négatif sur la seconde partie de saison.

Actuellement deuxième de la Ligue 1, l’OL est la belle surprise de cette première partie de saison. Avec un dernier mercato estival assez tendu, personne n’attendait une équipe si joueuse. Et portant, Rémi Garde a su trouver la bonne formule, bien aidé par des relais de confiance comme Maxime Gonalons. Interrogé sur RMC, il a confirmé que tous les voyants étaient au vert.

« Il y a quelque chose qui se passe depuis le début de saison. On a été beaucoup chahuté à l’intersaison. On est passé par des moments difficiles, mais quand on voit le travail accompli, c’est bon pour l’avenir. Mais il ne faut pas se relâcher car la deuxième partie de saison va être intéressante », a-t-il lancé. Pas se relâcher donc, mais pas que. La formation de Rémi Garde reste sur une bonne dynamique qui pourrait voler en éclat si jamais un ou deux cadres venaient à quitter la cité rhodanienne.

En effet, les départs de Bafé Gomis et Michel Bastos sont évoqués, et leur perte serait loin d’être anodine pour l’effectif lyonnais. « Ce serait dommage. C’est difficile d’en parler car c’est le président qui décide. Ce sont des joueurs (Gomis et Bastos) avec beaucoup d’expérience, qui marquent des buts importants. Si on les perdait, ce serait un manque. Il faut essayer de les garder mais je ne maîtrise pas tout. C’est le patron (Jean-Michel Aulas) qui décide. J’aimerais qu’on garde cette équipe jusqu’à la fin de saison car il y a un groupe qui se met en place. » Gonalons a fait passer le message auprès de son président.

Mais lui-même pourrait être à terme concerné par un départ. Pas cet hiver, mais plutôt l’été prochain. « Franchement, en France, il n’y a que le PSG qui investit beaucoup. Je pense que Lyon, c’est ce qui se fait de mieux en France. Donc si j’étais amené à partir, ce serait à l’étranger. J’aime bien les championnats anglais et allemands. Ce sont des championnats impressionnants. Quand on voit les stades ou l’intensité des matchs, ça fait rêver. C’est une mentalité à part », a-t-il répondu avec franchise. D’ici là, c’est bien pour l’OL qu’il va continuer à ratisser des ballons.

Aurélien Léger-Moëc

Commentaires

Rechercher