Comme chaque dimanche, Foot Mercato vous offre la possibilité de découvrir un jeune talent commençant à faire parler de lui. C’est aujourd’hui dans le Doubs que nous faisons escale, le temps d’une rencontre avec Jérôme Onguéné. À seulement 17 ans, le défenseur central est en train de faire son trou chez les Lionceaux, avec déjà trois apparitions comme titulaire cette saison dans le championnat de France de Ligue 2. Pour FM, ce solide gaillard d’1m86 vous raconte son parcours :

« Je suis né au Cameroun, où j’ai grandi jusqu’à mes 11 ans. Je jouais dans un club dans la ville où j’étais, avant de rejoindre la France et Mulhouse plus précisément. Depuis tout petit, j’ai toujours voulu jouer en Europe, car je regardais les matches à la télévision avec mon grand-père. Ma mère était en Europe, je savais qu’à un moment donné elle devait venir me chercher. Je savais donc que j’allais venir en Europe, et que j’aurais une chance d’évoluer dans un grand club comme Sochaux si je m’en donnais les moyens », se souvient-il.

Onguéné s’impose

Mission, vous l’aurez compris, accomplie : « Et deux ans plus tard, à l’âge de 13 ans donc, Sochaux m’a recruté », indique celui qui, petit-à-petit, s’installe dans le groupe professionnel : « C’est un très bon bilan. J’ai rejoint l’effectif pro, je joue avec les pros. Je suis arrivé en tant qu’attaquant, et je suis désormais défenseur central. Je ne dirais pas que je suis surpris par cette trajectoire, car j’ai beaucoup travaillé. J’ai, je pense, fait ce que le club attendait de moi. J’ai beaucoup travaillé pour essayer de gagner cette place de titulaire ».

S’inspirant de Thiago Silva, Nicolas Nkoulou, et Sergio Ramos, l’international U18 français (3 capes) qui se décrit comme « rapide, puissant, avec une bonne détente, et agressif », nourrit de grandes ambitions : « Cette saison, mes ambitions seront déjà de faire le plus de matches possible, mais aussi de rentrer dans le projet du club qui est de rejoindre au plus vite la Ligue 1. Je suis pour le moment en contrat stagiaire, c’est vrai que l’objectif est aussi d’aller décrocher le contrat professionnel. Un contrat pro, c’est le rêve de tout jeune qui entre en centre de formation. Mais le plus important, c’est d’être performant sur le terrain, le contrat ne viendra que si je suis performant. Le rêve deviendra alors réel ». À lui de continuer à écrire son conte de fées.