Depuis un Tour Élite qui l’a vu inscrire 3 buts et être ainsi l’un des grands artisans de la qualification de l’équipe de France U19 pour l’Euro de sa catégorie d’âge, Sehrou Guirassy commence à faire parler de lui. Jusqu’alors méconnu, l’avant-centre tricolore a attiré la lumière à lui, sans pour autant en user plus que de raison. Mais l’attaquant a accepté de faire les présentations pour FM, et de vous en dire ainsi un peu plus sur son parcours de jeune footballeur :

« J’ai commencé le foot à l’USM Montargis, en poussins, benjamins. Après, je suis allé dans le club voisin, Amilly, jusqu’en U12. Je suis ensuite retourné une saison à Montargis, pour repartir à Amilly en U15. J’ai fait une saison, Laval m’a repéré, j’y ai fait des essais. Après un premier essai d’une semaine, je suis retourné une semaine en Mayenne pour un nouvel essai, et là le Stade Lavallois m’a engagé. Depuis, je suis à Laval ». Depuis maintenant quatre saisons en terres mayennaises, l’attaquant vous décrit un peu plus son profil : « J’aime prendre la profondeur, je suis adroit devant le but, avec un bon jeu de tête et un bon jeu de corps, j’aime aussi prendre les espaces. À mon poste, un joueur comme Benzema m’inspire ».

Guirassy a la cote

Et s’il est encore loin de son Merengue de modèle, le jeune crack tricolore qui a fêté ses 19 ans le 12 mars dernier savoure ses années passées du côté du Stade Francis Le Basser : « Pendant mes quatre années au club, j’ai connu l’équipe de France U16 et U19. Dès ma première année au club, ça s’est bien passé. Ensuite, en U17, je me suis blessé au ménisque, ce qui m’a freiné. Mais j’ai su revenir et enchaîner les buts. Là, cette année, j’ai intégré définitivement le groupe pro. Pour le moment, le bilan est très positif. Il y a l’équipe de France U19, avec un Tour Élite qui nous a permis de nous qualifier pour l’Euro. Globalement, le bilan est bon ». Un si bon bilan que le nom de Guirassy revient dorénavant dans de très nombreux clubs, aussi bien anglais que français.

De quoi, bien évidemment, faire plaisir à l’homme aux 3 buts en Ligue 2 dans cet exercice : « Ces intérêts sont flatteurs, on sait que l’équipe de France est regardée, surtout avec une qualification pour l’Euro. Je préfère ne pas trop me prendre la tête avec les sollicitations des clubs, mon agent Frédéric Payet est là pour s’en occuper, et me laisser me concentrer sur le rectangle vert. C’est la première fois que je vois mon nom cité dans de si nombreux clubs, à moi de ne pas perdre les pédales, et de continuer à travailler. Tout footballeur rêve de jouer au plus haut niveau, donc pourquoi pas pour moi dès l’année prochaine ! » À lui de s’en donner les moyens.