Demi-finaliste malheureuse, l’équipe de France a vécu un Mondial U20 plein d’émotions, tous les joueurs ou presque prenant part à la fête. Lionel Carole (20 ans), lui, en a été privé. Avec seulement sept minutes de jeu, il a été le défenseur le moins utilisé du groupe par le sélectionneur Francis Smerecki au cours de la compétition. Tous les autres (Colin, Koulibaly, Kolodziejczak, Nego et Faure) ont eu la chance de pouvoir prétendre à défendre sur la durée les couleurs bleues sur les pelouses colombiennes... Une mise à l’écart étonnante que son représentant Youssef Moussaïd garde en travers de la gorge.

« Lionel a vécu un véritable cauchemar en Colombie. Ces deux mois ont été les pires de sa vie de footballeur. M. Smerecki crie sur tous les toits qu’il ne l’apprécie pas. Il l’a sélectionné uniquement pour le casser. Nous ne comprenons pas cet acharnement car Lionel a toujours été exemplaire et professionnel », a confié ce dernier à Foot Mercato. Il faut dire qu’il y a de quoi être surpris par les choix de l’entraîneur tricolore. Le latéral gauche, tout comme Antoine Griezmann, a par exemple déjà été appelé en Espoirs ces derniers mois (3 capes).

Mieux, depuis cet hiver, il appartient à Benfica, où il commençait doucement mais sûrement à faire son trou (6 matches en Liga ZON Sagres). Hélas, cette trajectoire ascendante s’est brisée net face à la volonté de l’entraîneur de le laisser sur la touche en Colombie. En partant pour le Mondial U20, Lionel a en effet tiré un trait sur la préparation estivale avec Benfica. Et puisque le club lisboète a dû débuter très tôt sa saison en raison des barrages de Ligue des Champions, deux joueurs, et non des moindres (Joan Capdevila et Emerson), ont été recrutés.

Ses rêves de briguer une place de titulaire chez les pensionnaires du Estadio da Luz ont donc pris du plomb dans l’aile, la faute à une seule et même personne selon son agent. « M. Smerecki a montré ses limites en termes de gestion, en voulant "tuer" Lionel. On ne comprend vraiment pas pourquoi. On aurait peut-être mieux fait de refuser cette sélection », a-t-il conclu. Malgré cette énorme déception, Lionel Carole ne se laisse pas abattre et devrait retrouver les joies de gambader sur un flanc gauche à Sedan où il a été prêté avec option d’achat